Campagne

Modérateurs: Neko, kristoff, brand

Campagne

Messagepar Sir Randel » Sam Fév 18, 2006 4:09 pm

Quelques précisions :

1°) A cette époque les gens tenaient pour véritable le "surnaturel" qui d'ailleurs faisait partie intégrante du monde donc naturel pour eux. Il est donc normal de l'introduire dans un jeu qui se passe à cette époque.

2°) Il ne s'agit pas d'un jeu historique mais "héroïque"... Devenez une légende.....Cela me parait assez explicite... Donc, il y a de la magie comme dans les légendes et du surnaturel... La base a été respectée et elle est purement historique. Mais un héros a besoin de faits surnaturels...
Et dans la filmographie chinoise, les héros font des choses "incroyables" voire de la magie, il y a des fantômes, des fang shi...etc..

3°) Qin n'est pas limité à une époque puisque depuis l'annonce de sa création (début 2004), on a expliqué partout qu'il était en deux parties : Qin les Royaumes Combattants que l'on allait déveloper avec 1 écran, deux suppléments, une campagne Tian Xia, et un JDP, PUIS Qin, Wudang et Shaolin qui se passe au début du XVII ème siècle, la deuxième partie basée sur les mêmes règles de départ en y ajoutant les arts martiaux des deux écoles et donc avec le même développement.

3°) Les fans de Qin ont réclamé un bestiaire. Ce n'était pas prévu au début. Ils l'auront, avec de nouvelles créatures issues du folklore chinois+ des détails sur la religion et les rituels funéraires et 2 scénarios hors campagne qui exploitent ce supplément.

Tout cela pour dire que Qin est TEL que NOUS le désirions et que nous l'avons conçu en 2004/2005. Ni plus ni moins.. Nous n'avons jamais eu l'intention de créer un jeu historique à la Miles Christi ou Te Deum.
Je pensais que le motto du jeu était clair à ce sujet.


Que cela ne convienne pas à certains, je le comprends tout à fait. Question de goût....
Mais vu son succès actuel et ses ventes, il correspond en tout cas aux attentes du public rôliste.


Amicalement


Tout d'abord merci d'avoir pris le temps de me répondre. Vous avez raison, c'est une question de goût, et un jeu ne peut satisfaire totalement tout le monde. Mon précédent post était sans doute un peu sec.

S'agissant de la campagne, est-elle jouable si je souhaite enlever les éléments les plus fantastiques ?
Sir Randel
 

Re: Campagne

Messagepar Neko » Sam Fév 18, 2006 4:25 pm

Sir Randel a écrit:Quelques précisions :

1°) A cette époque les gens tenaient pour véritable le "surnaturel" qui d'ailleurs faisait partie intégrante du monde donc naturel pour eux. Il est donc normal de l'introduire dans un jeu qui se passe à cette époque.

2°) Il ne s'agit pas d'un jeu historique mais "héroïque"... Devenez une légende.....Cela me parait assez explicite... Donc, il y a de la magie comme dans les légendes et du surnaturel... La base a été respectée et elle est purement historique. Mais un héros a besoin de faits surnaturels...
Et dans la filmographie chinoise, les héros font des choses "incroyables" voire de la magie, il y a des fantômes, des fang shi...etc..

3°) Qin n'est pas limité à une époque puisque depuis l'annonce de sa création (début 2004), on a expliqué partout qu'il était en deux parties : Qin les Royaumes Combattants que l'on allait déveloper avec 1 écran, deux suppléments, une campagne Tian Xia, et un JDP, PUIS Qin, Wudang et Shaolin qui se passe au début du XVII ème siècle, la deuxième partie basée sur les mêmes règles de départ en y ajoutant les arts martiaux des deux écoles et donc avec le même développement.

3°) Les fans de Qin ont réclamé un bestiaire. Ce n'était pas prévu au début. Ils l'auront, avec de nouvelles créatures issues du folklore chinois+ des détails sur la religion et les rituels funéraires et 2 scénarios hors campagne qui exploitent ce supplément.

Tout cela pour dire que Qin est TEL que NOUS le désirions et que nous l'avons conçu en 2004/2005. Ni plus ni moins.. Nous n'avons jamais eu l'intention de créer un jeu historique à la Miles Christi ou Te Deum.
Je pensais que le motto du jeu était clair à ce sujet.


Que cela ne convienne pas à certains, je le comprends tout à fait. Question de goût....
Mais vu son succès actuel et ses ventes, il correspond en tout cas aux attentes du public rôliste.


Amicalement


Tout d'abord merci d'avoir pris le temps de me répondre. Vous avez raison, c'est une question de goût, et un jeu ne peut satisfaire totalement tout le monde. Mon précédent post était sans doute un peu sec.

S'agissant de la campagne, est-elle jouable si je souhaite enlever les éléments les plus fantastiques ?


Elle est en cours d'écriture et comme elle contient beaucoup d'éléments de background comme la description de deux villes avec plans, ainsi qu'une multitude de PNJ, je pense qu'elle peut être utilisée telle quelle sans le surnaturel... On peut je pense changer Gonggong en divinité dont les adorateurs complotent...

Je pense que les auteurs de la campagne, Rom1 et Brand seront plus explicite que moi à ce sujet..


J'ai répondu car une incohérence m'a frappée... Dire que Qin est gâché par l'élément fantastique c'est un peu comme reprocher la magie et les trolls dans Shadowrun....C'est dans le concept de base.... Si on aime pas, on joue à Cyberpunk.. euh, dans le cas de Shadowrun s'entend.. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Neko
 
Messages: 1919
Inscription: Mar Nov 01, 2005 5:33 pm

Messagepar Sir Randel » Sam Fév 18, 2006 4:53 pm

Je me suis sans doute mal exprimé : ce ne sont pas les taos et la magie qui me posent problème, c'est la présence en premier plan d'éléments que j'ai maladroitement qualifiés de sur-fantastiques (créatures surnaturelles). Dans mon esprit, la règle régissant les immortels ("qui n'ont plus le droit de fouler le monde des hommes depui la dynastie Yin" selon le livret de l'écran) s'appliquaient également aux démons et autres.
Sir Randel
 

Messagepar Neko » Sam Fév 18, 2006 4:58 pm

Sir Randel a écrit:Je me suis sans doute mal exprimé : ce ne sont pas les taos et la magie qui me posent problème, c'est la présence en premier plan d'éléments que j'ai maladroitement qualifiés de sur-fantastiques (créatures surnaturelles). Dans mon esprit, la règle régissant les immortels ("qui n'ont plus le droit de fouler le monde des hommes depui la dynastie Yin" selon le livret de l'écran) s'appliquaient également aux démons et autres.


Ah, non... seuls les immortels sont concernés.. ce ne sont pas des créatures "surnaturelles"
Avatar de l’utilisateur
Neko
 
Messages: 1919
Inscription: Mar Nov 01, 2005 5:33 pm

Messagepar Neko » Sam Fév 18, 2006 4:59 pm

Les contes populaires dans lesquels un homme épouse uen femme yao sans le savoir foisonnent.. (par exemple) ou rencontre un guide qui tombe à pic et se révèle être un esprit incarné ou un fantôme....
Avatar de l’utilisateur
Neko
 
Messages: 1919
Inscription: Mar Nov 01, 2005 5:33 pm

Messagepar Sir Randel » Sam Fév 18, 2006 5:20 pm

Merci de m'avoir expliqué vos choix.
Bien je crois que j'ai suffisamment donné mon avis sur ce sujet et je ne voudrais pas passer pour un gros lourd.
De toute façon, ce jeu est un succès et tant mieux.
Sir Randel
 

Messagepar brand » Sam Fév 18, 2006 8:40 pm

Elle est en cours d'écriture et comme elle contient beaucoup d'éléments de background comme la description de deux villes avec plans, ainsi qu'une multitude de PNJ, je pense qu'elle peut être utilisée telle quelle sans le surnaturel... On peut je pense changer Gonggong en divinité dont les adorateurs complotent...

Je pense que les auteurs de la campagne, Rom1 et Brand seront plus explicite que moi à ce sujet..


Sir Randel > Je me demande si tu ne m'avais pas posé il y a des questions par mail il y a qq temps et que j'ai du zappée, si c'est le cas, je m'excuse et n'hésite pas à me les renvoyer.

Concernant la campagne et son côté historique :

Avec Romain, nous sommes tous deux passionés d'histoire (et de jeux historiques) et avons fait énormement de recherches sur la période.
Recherches qui ont été largement complexifiées par le fait que la plupart des documents disponibles sur le net sont soit particulirement douteux (car le "mythe" de Qin Shi Huang Di a été largement "révisé" à des fins de propagandes, depuis Sima Tan sous les Han vers le 2nd siecle avant JC jusqu'à la République Populaire de Chine), soit carrément faux et des copies les uns des autres.

Mais depuis le début, et justement pour rester en accord avec notre vision de Qin, nous nous sommes mis d'accord sur les principes suivants :
1 - Les personnages peuvent changer l'histoire. Il y a certes un grand mouvement de fond (l'unification de la Chine telle qu'elle s'est passée), mais il est tout à fait possible qu'à l'échelle de la campagne, les personnages l'empêchent, ou font que quelqu'un d'autre la réalise. Par contre, il est évident qu'il y faut aussi quelques gardes fous autour de la table pour éviter, par exemple, la mort du futur premier empereur dès le début de la campagne. A priori, on tente de gérer ces éléments en les explicitant clairement au MJ durant les scénarios.
2 - Les personnages sont globalement aux premières loges et ont donc une influence réelle sur les évenements. Forcément, ils ne pourront pas être là à chacun des évenements historiques,surtout lorsqu'ils sont simultanés, mais a priori, on ne les enverra pas chercher une plante à l'autre bout du monde pendant que le futur des royaumes se joue.
3 - Toute entorse à l'histoire (enfin à l'histoire dont nous ayons connaissance, on ne connaît pas non plus l'emploi du temps de tous les personnages historiques important à l'heure près hein) doit être choisie et volontaire. Cela peut sembler anodin, mais c'est au contraire très important. Cela veut dire qu'on cherche à monter un édifice cohérent reliant tous les faits historiques que nous connaissons, que quand on ne sait pas (par exemple parce qu'il y a plusieurs versions), on cherche davantage. Il arrive que nous n'arrivions pas à savoir, et dans ce cas, on tranche pour mettre la version la plus sympathique pour les joueurs. De même, nous nous autorisons à enfreindre l'histoire lorsque cela amène un véritable plus en terme de plaisir pour les joueurs et que cela ne nuit pas à la cohérence globale.
Autrement dit, on cherche en priorité le plaisir de jeu, mais on se démerde et on se fait des sacs de noeuds à la tête pour le faire en respectant l'histoire.
4 - Concernant le surnaturel, il y en aura. Mais ce n'est pas le ressort principal de la trame de la campagne (qui serait plutôt les ambitions démesurées et la (géo)politique pour les pnjs, ainsi que les choix difficiles en appelant à la conscience et à la responsabilité pour les pj, mais il y en a pas mal d'autres).
Par goût personnel, j'ai tendance à jouer sans surnaturel. Le sachant, on a bien fait gaffe avec Romain a garder en tête ces deux objectifs contradictoires uniquement en apparence :
- préserver la possibilité d'expliquer le surnaturel par autre chose la plupart du temps pour les joueurs ne voulant pas en mettre. Par exemple, ce n'est pas parce que quelqu'un croit à un phénomène (secte, objet "magique", fantôme, etc...) que ce phenomène existe.
Cela dit, la campagne n'est pas prévue au départ pour être jouée sans surnaturel, elle est prévue pour pouvoir être adaptée de façon à ne pas en avoir. Cela veut dire qu'il y aura un petit travail à faire, mais que nous avons fait en sorte de nous assurer que ce travail soit presque toujours faisable (à un ou deux scénarios prêt, peut-être)
- ne pas mettre uniquement un "vernis" de surnaturel qui ne soit que plaqué artificiellement. Si le surnaturel n'est pas le ressort principal, il existe aussi cependant et doit pouvoir être traitée de façon aussi "sérieuse" que les autres. Cela ne contredit pas le point précédent : laisser la possibilité d enlever ne veut absolument pas dire qu'il ne doit être médiocre ou pris par dessus la jambe. D'autant plus que cela correspond à ce que veulent les joueurs aussi et qu'il est hors de question qu'une table qui ait décidé de jouer à qin tel qu'il a été écrit (donc par exemple en incluant des exorcistes) ne puisse pas profiter à plein de la campagne.

Bref, Qin est un jeu riche de par les possibilités qu'il offre : on peut y jouer cinématique ou réaliste, historique ou fantastique...La campagne se doit de respecter cette diversité car derrière, cela veut dire respecter les joueurs qui font vivre le jeu et y contribuent. Nous faisons donc attention à respecter l'esprit original du jeu tel qu'il est décrit dans le livre de base mais aussi à ne pas fermer d'option ou de style de jeu sans pour autant faire une sorte de pot pourri qui ne satisfairait personne.
brand
 
Messages: 236
Inscription: Mar Nov 01, 2005 6:06 pm

Messagepar Rom1 » Dim Fév 19, 2006 12:06 pm

Y s'est passé quoi ici ?
Rom1
 

Messagepar Neko » Lun Fév 20, 2006 11:54 am

Rom1 a écrit:Y s'est passé quoi ici ?


J'ai répondu à des choses curieuses dites sur Qin sur la FFJDR et l'un de mes interlocuteurs a transféré la réponse ici...
Avatar de l’utilisateur
Neko
 
Messages: 1919
Inscription: Mar Nov 01, 2005 5:33 pm

Messagepar Sir Randel » Lun Fév 20, 2006 2:12 pm

Tout est une question de point de vue, je vous l'accorde, mais mon avis n'est en rien curieux.
Je pense qu'il n'y a pas besoin de monstres pour être un héros et que ça casse en partie l'ambiance du jeu (pour citer Brand " les ambitions démesurées et la (géo)politique pour les pnjs, ainsi que les choix difficiles en appelant à la conscience et à la responsabilité pour les pjs"). A limite et en caricaturant, cela hote toute la dimension de Qin Shi Huangdi, qui devient un pauvre humain manipulé par un dragon immortel. Quels choix difficiles devraient faire des PJs quant ils sont confrontés dans chaque scénario officiel (à moins que celui de black box ne change la donne) à des démons ?
Je trouve qu'il y a une contradiction dans ce jeu quand d'une part on écrit que "Les immortels et les dieux se retirent ainsi du monde, laissant à l'humanité la conduite de son destin pour les temps à venir ..." (p. 14 de Qin) et que d'autre part on accorde une telle importance dans le métaplot aux Guo Long et autres.

Cependant, comme la campagne est customisable avec un minimum d'effort (encore merci Brand pour ta réponse), je la lirai avec grand intérêt.

Bonne continuation.
Sir Randel
 

Messagepar Neko » Lun Fév 20, 2006 2:20 pm

Sir Randel a écrit:Tout est une question de point de vue, je vous l'accorde, mais mon avis n'est en rien curieux.
Je pense qu'il n'y a pas besoin de monstres pour être un héros et que ça casse en partie l'ambiance du jeu (pour citer Brand " les ambitions démesurées et la (géo)politique pour les pnjs, ainsi que les choix difficiles en appelant à la conscience et à la responsabilité pour les pjs"). A limite et en caricaturant, cela hote toute la dimension de Qin Shi Huangdi, qui devient un pauvre humain manipulé par un dragon immortel. Quels choix difficiles devraient faire des PJs quant ils sont confrontés dans chaque scénario officiel (à moins que celui de black box ne change la donne) à des démons ?
Je trouve qu'il y a une contradiction dans ce jeu quand d'une part on écrit que "Les immortels et les dieux se retirent ainsi du monde, laissant à l'humanité la conduite de son destin pour les temps à venir ..." (p. 14 de Qin) et que d'autre part on accorde une telle importance dans le métaplot aux Guo Long et autres.
.


Ben voilà justement le problème : l'ingérence anormale des dragons et de GG dans les Royaumes Combattants....

Je pense que nos goûts diffèrent franchement.
Mais comme je l'ai déjà dit , Qin est tel que nous le voulions et non, il n'y a pas de contradictions.
Brand peut te donner des trucs pour ne prendre que l'historique.

Et, une fois de plus, les "monstres" font partie de la vie chinoise de l'époque....aucune raison de les zapper. Sans compter que ce n'est pas uniquement pour bêtement les combattre (j'allais dire "poutrer...:D)

Quand j'ai dit curieux, je ne pensais pas qu'à votre avis, mais au ton général des posts car j'ai répondu à plusieurs personnes à la fois...
Avatar de l’utilisateur
Neko
 
Messages: 1919
Inscription: Mar Nov 01, 2005 5:33 pm

Messagepar Rom1 » Lun Fév 20, 2006 2:41 pm

A limite et en caricaturant, cela hote toute la dimension de Qin Shi Huangdi, qui devient un pauvre humain manipulé par un dragon immortel.


Je ne peux pas trop spolier mais sache que justement... pas du tout en fait...

Quels choix difficiles devraient faire des PJs quant ils sont confrontés dans chaque scénario officiel (à moins que celui de black box ne change la donne) à des démons ?


J'avoue qu'en effet, c'est un malheureux hasard qui a fait que nos 2 premiers scénarios mettent en scène des démons.
Disons que dans le premier, ce sont juste des boss de fin de niveau qu'il est facile de retirer : remplace les par des pièges classiques comme les Chinois en raffolaient dans leurs tombeaux et l'effet sera peu ou prou le même.
Dans le deuxième, tu peux te contenter de la grotte et de l'épée (par contre importante) et zapper le combat contre le démon. Tout le reste est non seulement totalement sans surnaturel, mais aussi un bon petit morceau d'Histoire dans lequel les PJ peuvent intervenir au premier-plan.
Pour te rassurer, je peux te dire que les qques prochains scénarios sont surnaturel free et que le métaplot restera tjs suffisamment en arrière-plan pour être soit ignoré totalement (moyennant qd même des ajustements et du travail pour le MJ), soit transformé de façon à être évoqué comme superstitions au nom desquelles des fanatiques font la guerre et complotent (exactement comme les Croisades donc).

Je trouve qu'il y a une contradiction dans ce jeu quand d'une part on écrit que "Les immortels et les dieux se retirent ainsi du monde, laissant à l'humanité la conduite de son destin pour les temps à venir ..." (p. 14 de Qin) et que d'autre part on accorde une telle importance dans le métaplot aux Guo Long et autres.


Comme le dit Neko, les Guo Long sont une anomalie, une transgression de cette loi.

Pour le bestiaire comme premier supplément, c'est en effet une demande très forte des lecteurs. Le 7C a besoin que Qin soit un peu rentable et serait bête d'ignorer les désirs des acheteurs.
Le supp sera donc centré sur les mythes et légendes auxquels les gens croyaient, et chaque "monstre" sera mis en situation par une nvlle, un conte, un synopsys, etc. afin que le lecteur imagine des aventures et décide si oui ou non ces bêbêtes existent ou ne sont qu'une superstition dont se servent des gens malintentionnés. Les carac' étant finalement données en dernier lieu.
Et celui qui veut jouer 100% historique peut très bien ne pas acheter ce supplément, il ne contiendra rien qui ait une importance majeure pour la campagne (les scénarios étant des "indépendants").
Rom1
 

Messagepar brand unlog » Lun Fév 20, 2006 5:49 pm

Cependant, comme la campagne est customisable avec un minimum d'effort (encore merci Brand pour ta réponse), je la lirai avec grand intérêt.


Bah écoute, si jamais tu la lis et que tu ne trouves pas comment la customiser par toi même, je m'engage à te fournir par mail les pistes pour la rendre "historique". Il y aura peut-être un problème pour la toute fin de la campagne, mais il y a une fin "intermédiaire" à laquelle on pourra s'arrêter en historique.

Par contre, je ne veux pas qu'on se comprenne mal, c'est une campagne avec du surnaturel, pas une campagne 100% historique.
brand unlog
 

Messagepar Aya » Mar Fév 21, 2006 7:38 pm

Rom1 a écrit:Le supp sera donc centré sur les mythes et légendes auxquels les gens croyaient, et chaque "monstre" sera mis en situation par une nvlle, un conte, un synopsys, etc. afin que le lecteur imagine des aventures et décide si oui ou non ces bêbêtes existent ou ne sont qu'une superstition dont se servent des gens malintentionnés. Les carac' étant finalement données en dernier lieu.
Et celui qui veut jouer 100% historique peut très bien ne pas acheter ce supplément, il ne contiendra rien qui ait une importance majeure pour la campagne (les scénarios étant des "indépendants").

Vous êtes parfaits! :D
Je ne pense pas que l'on soit obligés de mettre du surnaturel avec les règles actuelles. Par contre pour une époque qui a forgé des mythes et légendes en aussi grande quantité, le joueur moyen (c'est à dire pas Rom1, Brand et Kendashi pour pas les nommer... :roll: ) ne connait malheureusement pas les croyances de l'époque, qu'elles aient été vraies importe peu finalement...
J'ai personnellement deux campagnes en cours:
une avec du surnaturel dans laquelle un yao timide et maladroit est tombé amoureux d'un des PJs et ou un fangshi cherche à retrouver la créature qui a condamné son maître à errer entre les mondes.
Une qui ne comporte pas(et ne comportera pas) la moindre once de surnaturel, et qui se passe en quasi intégralité dans la citadelle de Xianyang...
Et les deux se passent très bien, je n'ai pas vraiment de difficultés à basculer de l'un dans l'autre, vu qu'au final ce sont deux faces d'une même pièce...Juste une question de perception...
Alors que vous laissiez le choix au joueurs (qui de toute façon l'ont toujours...) était je pense la meilleure solution...J'attends ça avec impatience. :D
Je vous féliciterai quand je l'aurai dans mes petites mimines :wink:
Back from the grave
Avatar de l’utilisateur
Aya
 
Messages: 140
Inscription: Mar Nov 01, 2005 6:36 pm
Localisation: Gironde dans les bois

Messagepar Ange Gardien » Jeu Mar 02, 2006 5:50 am

Je veux du surnaturel.
Rha...
Sans surnaturel, les scénarios sont quand même moins riches.
Pas moins bons.
Moins riches en possibilités.
Heureusement que Qin n'a pas fait l'impasse.
Sinon, ça aurait été un peu indigeste.
Y aurait pas eu de Taos, pas de Magie, pas de Folklore à faire vivre.
Ange Gardien
 

Suivante

Retourner vers Qin, Les Royaumes Combattants

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités