Critiques et retours

Rendez-vous au Titty Tequila club !

Modérateur: Brain.Salad

Messagepar Wyatt Scurlock » Mar Oct 10, 2006 8:43 pm

Super et super-complète, cette critique.
Merci. :D
Wyatt Scurlock
 

Messagepar Rom1 » Mer Oct 11, 2006 9:47 am

Monstrous Soul :

Premier supplément en ligne d'Humanydyne, Monstrous Soul ne déçoit pas et se montre à la hauteur du livre de base.
Le scénario, épisode 3 de la campagne que l'on devine peu à peu "épique" (dans le sens où elle implique secrets et personnages majeurs de l'univers), est particulièrement bien amené. L'idée de lier une intrigue apparemment hors storyline aux évènement passés et futurs du monde via un procédé audacieux (et sand doute pas évident à mettre en place pour le MJ) est excellente et promet de filer une bonne migraine aux joueurs. Sans compter que prologue et épilogue sont eux directement rattachés aux premiers scénarios...
La description du Pentagramme, groupe de superhéros populaires dont l'un des membres est moins propre qu'il n'y parait comme le démontrent les 3 scénarios de la campagne, est classique mais révèle son lot de secrets (notamment via l'origine de ces personnages). De chouettes illustrations représentent chacun des membres du groupe, un plus indéniable, et leurs caractéristiques sont données au format PNJ : pratique et peu gourmand en place.
Enfin, le PDF se conclut pas des interludos, des évènements à mettre en scène pendant les enquêtes histoire de faire rebondir un peu le scénario et de donner une ambiance bien "flics" aux parties d'Humanydyne.
Si le supplément est hélas court (20 pages à peine, la note maximale se justifie aisément par la qualité du contenu d'une part et la rapidité de publication d'autre part (même pas un mois après la sortie du jeu !). Et surtout, avantage indéniable : ce supplément est gratuit.
Rom1
 

Messagepar Syzia » Sam Oct 14, 2006 11:29 am

Petit debriefing après la première partie d'hier soir :

1. Présentation du monde, plutôt l'historique pour ne pas encombrer les neurones avec le fonctionnement de l'Agence. On verra ça au fur et à mesure des scenars (je sais pas pourquoi, mais mes joueurs ont beaucoup rigolé quand ils ont entendu le nom d'Alan Nucleus...)

2. Création des perso, soit :
- Un bonhomme qui maîtrise le son
- Un shaman (en début de "formation" Temps du Rêve) qui communie avec les éléments de la nature
- Un apiculteur (!) dont l'esprit a fusionné avec des esprits insectes
- Un Bonhomme capable de se démultiplier et de créer des trous noirs (pouvoir difficilement maîtrisable...)
- Une "profileuse" spécialiste des analyses des scènes de crimes et doté de la capaicté de retracer l'histoire des gens et des objets.

Création soumise à de nombreuses discussions plus ou moins houleuses.

3. Début du scénar (Scenar 01 du LdB), 3 des joueurs appartiennent à Humanydyne et découvrent le corps en début de partie, bonne mise en situation et intéraction avec les autres PNJ.
Début de l'attaque des Chupacabras. Et là, la CATASTROPHE ! Je me suis lancé dans la gestion de 2 combats parallèles. Les règles tourbillonnaient dans mon crâne, je me mélangeais un peu. La technique prend le pas sur l'ambiance. Bref, pas folichon. En cours de route, on se rend compte que certains pouvoirs n'ont pas été (bien) paramétrés. Résultats, 2 gars sur la carreau. En suivant le principe de l'expérience, tous quasiment auraient déjà descendu de niveau. J'ai fait l'impasse là-dessus pour l'instant.

Le pire en fait, c'est qu'à la lecture, le scénar faisait très sombre en arrière-plan. Je "ressentais" l'ambiance à installer. mais en jouant, l'accumulation d'un personnage comme le Capitaine, la description des adversaires, ... a plutôt donné une ambiance "comique". Dommage pour moi, car mes joueurs étaient "disciplinés" pour une fois...

Je ferais mieux la prochaine fois. Ce jeu reste à mes yeux très, très bon mais il faudrait peut-être renforcer l'aspect enquête & réflexion, dans le style des Experts...

PS : les joueurs avaient un peu zappé la notion de pouvoirs de protection !!! Cher payé qu'ils ont ...
Avatar de l’utilisateur
Syzia
 
Messages: 568
Inscription: Jeu Sep 28, 2006 10:25 am
Localisation: Santes (59)

Messagepar Brain.Salad » Sam Oct 14, 2006 1:01 pm

Euh pour les Chupacabras en fait, le but n'est pas du tout de faire une grosse baston sans fin dès le début du scénar. Ce sont plutôt les Blitz qui s'en chargent (Ammo, Orlando...). Le rôle des joueurs doit être minime là-dedans (deux/trois coups, une râclée, c'est tout). Bon, pour toi c'est trop tard, mais je le dis pour les autres MJ.
:wink:
aka Willy Favre
Avatar de l’utilisateur
Brain.Salad
 
Messages: 1114
Inscription: Dim Mar 26, 2006 6:54 pm

Messagepar Syzia » Sam Oct 14, 2006 1:44 pm

En fait, les Blitz d'Humanydyne sont intervenu mais j'avais pas bien calculé que ces gros enfoiré de Chupacabra étaient vriament balèzes. Le groupe a donc bien morflé...
Avatar de l’utilisateur
Syzia
 
Messages: 568
Inscription: Jeu Sep 28, 2006 10:25 am
Localisation: Santes (59)

Messagepar Le Baron » Sam Oct 14, 2006 2:52 pm

Voilà mon retour sur humanydyne (mis aussi sur le grog):

Dans un pays où les jeux de super héros sont relativement rares et souvent dans la langue de Shakespeare (Marvel RpG, Aberrant, Mutants & Masterminds...), il fallait avoir du courage pour créer un univers complet de super héros et l'éditer. Willy Favre et 7ème Cercle ont osé et franchement en tant que fan de comics je les en remercie.

Humanydyne est vraiment particulier dans son concept tant par le fait qu'il brasse de nombreuses références de comics (Watchmen, The Authority, X-Men...) que par l'atmosphère Sud Américaine dans laquelle il choisit de se situer. Ce mélange entre ambiance dark et superhéroïsme flashy en collant peut sembler déroutant au début, mais il permet aussi au MJ de choisir selon ses goûts dans quel genre il va faire sa partie. Je trouve cela appréciable même si comme je l'ai écrit cela peut sembler déroutant au début.

Au niveau du système de jeu, le XdX est pratique, car il permet des confrontations rapides et évite les sempiternels problèmes de pinnaillage au niveau de la gestion de tel ou tel pouvoir. Cependant, le MJ devra quand même rester attentif car le système de création peut être utilisé pour engendrer des brutasses finies, donc un suivi de la création avec les joueurs pourra parfois s'imposer. Sinon le système d'initiative et le combat sont bien gérés et correspondent bien au côté héroïque du jeu.

La description de l'univers de jeu est bien, manquant parfois un petit peu de détail, mais le suivi de la gamme laisse penser que de nombreuses choses seront révélées dans les prochains suppléments. Mais cependant le casting de l'agence et la description de San Sépulcro sont vraiment excellentes et offrent déjà de nombreuses possibilités d'idées de jeu.

Parmi les 3 scénars fournis, je trouve l'idée d'un préquel bonne mais risquée selon les joueurs. Par contre les deux épisodes suivants sont très bons et mettent tout de suite les joueurs dans le grand bain de San Sépulcro.

L'écran est fourni avec le LdB, ce qui est sympathique, il est dommage qu'il soit en 3 volets mais l'illustration extérieure est magnifique.

En résumé, je suis vraiment conquis par Humanydyne, c'est le JdR de super héros que j'attendais et j'espère qu'il connaîtra un long et bon développement.

Et voilà pour The Monstruous Soul:

J'aime bien cette idée de suppléments en pdf gratuits disponibles sur le net. RAS, lui aussi édité par 7ème cercle, le fait aussi et franchement je trouve cette initiative très bonne pour tous les fans de JdR.

Concernant The Monstruous Soul, le scénar de suite du LdB est excellent, emmenant les PJ sur de nombreuses pistes et permettant une partie longue et tendue pour eux. La description du pentagramme est très bonne, avec des héros assez spéciaux qui pourront intervenir de manière récurrente ou non dans les aventures des PJ.

Enfin la liste des événements pouvant arriver à San Sépulcro est une excellente idée, pouvant animer une partie à la manière des 10-18 de COPS. Les illustrations en couleurs sont magnifiques et donnent une qualité visuelle excellente au supplément.

Bref, The Monstruous Soul est vraiment un excellent supplément pour Humanydyne. Comme en plus il est gratuit je dis n'hésitez pas...

:wink:
-Qu'est ce que c'est?
Rambo: une lampe bleue
-et ca fait quoi?
Rambo: du bleu
Avatar de l’utilisateur
Le Baron
 
Messages: 32
Inscription: Ven Fév 10, 2006 3:47 pm
Localisation: Lille

Messagepar Neko » Sam Oct 14, 2006 6:52 pm

Le Baron a écrit: RAS, lui aussi édité par 7ème cercle


Non, non, non... Nous n'éditons pas RAS. Nous le distribuons seulement. RAS est auto-édité.

Merci pour la critique mais ça c'est faux... :)
Avatar de l’utilisateur
Neko
 
Messages: 1919
Inscription: Mar Nov 01, 2005 5:33 pm

Messagepar Le Baron » Dim Oct 15, 2006 12:09 pm

Ah autant pour moi :oops:

mais bon ça n'empêche que j'aime vraiment cette idée de suppléments pdf dispo sur le net :D
-Qu'est ce que c'est?
Rambo: une lampe bleue
-et ca fait quoi?
Rambo: du bleu
Avatar de l’utilisateur
Le Baron
 
Messages: 32
Inscription: Ven Fév 10, 2006 3:47 pm
Localisation: Lille

Messagepar Tax Collector » Mar Oct 17, 2006 10:57 pm

Bon, puisque certains trouvent que cela manque de critiques je vais mettre mon grain de sel... et, déformation professionnelle, je vais être atrocement pinailleur. De manière classique, je vais évoquer les plus et les moins, mais comme les plus ont déjà été amplement évoqués je vais passer plus de temps sur les moins ! :twisted:

Hop, je commence...

Humanydyne est un jeu réussit, une très belle oeuvre à la fois originale et sombre. Le mélange des genres super-héros / polar est parfaitement maîtrisé.

D'un point de vue matériel, rien à dire : c'est bien écrit, bien illustré, bien maquetté ! L'univers décrit est cohérent et complet - les rares secrets sont révélés dans le scénario 0 ! Ce cadre à la fois âpre et survolté donne immédiatement envie de jouer. Les multiples références feront le ravissement des amateurs et ne gênent en rien la lecture des néophytes. Le "pitch" est séduisant : vous jouez des super-héros déchus devenus les flics d'une mégalopole mexicaine écrasée par le soleil, où les post-humains pullulent et où le mot "rêve" prend... une tout autre dimension ! Enfin, le système est riche, souple et en français - énorme qualité pour un jeu de super-héros !

Cerise sur le gâteau, Humanydyne est immédiatement jouable : les personnages-joueurs ont une bonne raison de former une équipe tout en pouvant venir d'horizons très divers, San Sepulcro est exposée de manière succincte mais suffisante (et enthousiasmante !), les collègues et supérieurs des personnages-joueurs n'ont pas été oubliés (et ne manquent pas de pittoresque)... et il y a même un bon scénario d'introduction et des pré-tirés !

Tout ça... ce sont les plus. Maintenant, je vais passer aux moins, qui sont cependant très subjectifs. :wink:

A mes yeux, Humanydyne a les défauts de ses qualités : le jeu est donc original et sombre, avec un système révolutionnaire... mais il reste déroutant, il manque cruellement d'humour (voire de fun) et son système n'est pas d'un maniement facile.

Déroutant... le multi-genre l'est toujours (voyez le mélange fantasy/cyberpunk à Shadowrun... au départ, c'était pas gagné, à l'arrivée c'est plutôt brillant). Là, le mélange super-héros/policier sordide surprendra ceux qui n'ont jamais lu Top Ten ou Powers.

D'un autre côté, des flics avec des pouvoirs mutants dans une ville latino... si j'étais perfide, je dirais que ça rappelle vaguement Los Angeles 2035. Le cocktail ne semble donc pas si novateur que cela... sauf que Humanydyne va beaucoup plus loin et que son cadre mexicain est réellement dépaysant !

La bizarrerie du concept n'est donc pas le véritable point faible du jeu. Le manque de fun est plus rédhibitoire. Ceci dit, l'aspect réaliste et dramatique du jeu sera peut-être davantage du goût des rôlistes français que les délires flashy des comics mainstream... mais malheureusement, cela ne correspond pas tout à fait à mon goût à moi !

Petit apparté pour éviter tout malentendu : moi, j'aime les super-gentils en justaucorps moulants et chamarés qui, avec un sourire éclatant, affrontent des super-méchants aux plans mégalomanes et grotesques. Je force un peu le trait, mais à peine. J'apprécie le côté "merveilleux" des comics du Silver Age : fantastique, irréaliste, coloré, iconique, réjouissant... bref, mythologique - les super-héros remplaçant les dieux grecs ! Ce qui n'empêche d'ailleurs pas de traiter des sujets graves, voir par exemple le comic célèbre où un duo couleur d'émeraude découvre que le sidekick de l'un d'entre eux est devenu toxicomane... ou la crise qui secoue actuellement les séries de l'un des principaux éditeurs mainstream.

Au passage, je ferai remarquer qu'Alan Moore, scénariste de Watchmen et Top Ten, est aussi l'auteur de petites pépites mainstream (mentions spéciales à Suprême, où l'auteur réhabilite tout le côté kitsch mais mythique du premier des super-héros, et au... carillon fa dièse, hu hu hu).

Voilà, fin de l'apparté, revenons à Humanydyne qui est bien plus intéressant que mes goûts en matière de comics !

L'univers d'Humanydyne est très sombre... ou plutôt, compte tenu de la luminosité régnant à San Sepulcro, très aride : avec les meilleures intentions du monde les "post-humains" ont provoqué une série d'abominables catastrophes... les super-héros américains encore en activité ne sont plus que d'odieux collabos d'un régime liberticide ou des égoïstes prenant un plaisir pervers à taper sur les vilains... et les joueurs vont sans cesse se heurter aux pires facettes de l'âme (sur)humaine. Le background est même plus noir que celui de Top Ten (baroque et parfois burlesque... revoir l'assassinat du dieu du printemps !) ou même Powers (Rétro-Girl reste un personnage très positif). Bref, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'Humanydyne est un peu too much, jusqu'au-boutiste. Sans trahir le jeu, il était possible d'instiller davantage d'humour, de préserver un peu d'héroïsme (en gardant par exemple un dernier super-héros, genre Suprêman, en proie au doute mais toujours altruiste... et en collant).

Bien sûr, avec un peu de travail il est facile de remédier à cela. San Sepulcro peut même être incorporée à un univers presque mainstream : il suffit de conserver une politique américaine extrêmement répressive envers les encapés et de remanier un peu la naissance de la ville, en donnant davantage dans le rocambolesque... et hop ! Vos super-héros sont raccompagnés à la frontière, le jeu commence...

Dernier problème : le système.

Déjà, le choix laissé aux joueurs des caractéristiques exactes de leurs personnages peut entraîner des déséquilibres.

Un exemple bête : un joueur veut incarner un colosse verdâtre nommé Holk. Il choisit les potentiels "muscles mutants" et "peau épaisse". Un autre joueur (un baratineur gros bill) veut incarner une sorte de dieu nordique appelé Thur. Il opte pour un seul potentiel de corps : "vigueur surnaturelle". En baratinant le meneur de jeu et en profitant de ce terme plus générique, il espère se servir de ce potentiel à la fois pour donner des coups (force) et en encaisser (endurance). Même avec le malus de "potentiel partiel" cela resterait extrêmement rentable.

Conclusion ? Le meneur de jeu doit jouer au gendarme pendant la création des personnages-joueurs - ce qui peut être gonflant !

Ensuite... disons que ça manque d'exemples - c'est triste à dire, mais un bestiaire serait pour le moins utile ! Là, créer un héros demande pas mal de temps, il faut longuement évaluer chaque pouvoir...

Enfin, et surtout plus sérieusement, j'ai du mal à fixer un malus de difficulté à une action. Certes, le tableau de conversion aide pas mal, mais... hmm...

Imaginons que Holk, avec un potentiel "muscles mutants" de 10 et un talent "armes de jet" de 5 veuille lancer une petite voiture sur une cible peinte sur un mur de briques à une demi-douzaine de mètre. Oui, je sais, c'est un sport débile mais c'est un exemple ! Bon, avec les tables de poids et de distance, j'arrive à un malus de 9... si je prends en compte la petitesse de la cible, je peux monter à 11 ou 12 (ardu ou difficile)... ou dois-je considérer que la difficulté est incroyable ? fantastique ? légendaire ? et le joueur prendra-t'il en compte ses muscles ou sa compétence ? ou faut-il faire d'abord un jet de "force" puis de "lancer" ? hein ? et le mur de briques sera-t'il cassé ?

Ce n'est pas si évident ! :roll:

En résumé ? Un très bon jeu, qui plaira sans doute davantage aux fans de jeux sombres qu'aux amateurs de comics "mainstream"... et dont le système novateur nécessite un peu d'expérience pour être pris en main.

A priori, le jeu en vaut la chandelle ! :D
"L'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avant d'obtenir le moins possible de cris."
J-B COLBERT
Avatar de l’utilisateur
Tax Collector
 
Messages: 26
Inscription: Mar Oct 17, 2006 8:08 pm

Messagepar Brain.Salad » Mer Oct 18, 2006 9:30 am

Si c'est évident, est-ce que des gros muscles te donnent naturellement de la précision pour viser ? Bin non. Les muscles tu les utiliseras simplement pour soulever la bagnole, après, pour toucher c'est ton talent qui rentre en ligne de compte (et là tu prends juste en compte la difficulté de la portée, comme une arme de jet ordinaire, puisque pour lui c'est aussi léger qu'une pierre... le système n'est pas là pour engendrer des calculs mentaux perpétuels poids/distance/Potentiel, faut que ça roule à un moment donné).

Pour ton exemple sur Thur : vigueur surnaturelle, si j'en crois la définition du mot "vigueur", c'est une constitution hors-norme. Donc en gros, il est juste très résistant et pas fort du tout. Oui, un MJ aussi peut avoir son mot à dire sur son jeu, je vous assure, et l'intérêt c'est qu'un filou se fait toujours avoir à son propre jeu dans H. Comme je l'ai déjà dit, j'ai clairement expliquer dans le livre que le MJ n'a pas a jouer "l'arbitre durant une création de perso", il a juste à faire comprendre aux joueurs que le flou n'a pas sa place. Un gars qui veut me créer un pouvoir "Pouvoir énergétique" ça ne passe pas s'il ne me m'explique pas clairement ce qu'il entend par là. Superman il a pas juste une capacité "Superman".

Sinon, merci pour ce retour détaillé. :wink:


P.S : t'es vache avec l'humour parce que le jeu, même si c'est pas mon héros chez les clowns, est bien plus cynique qu'un DC Heroes ou un Mutants & Masterminds. Et de loin.
aka Willy Favre
Avatar de l’utilisateur
Brain.Salad
 
Messages: 1114
Inscription: Dim Mar 26, 2006 6:54 pm

Messagepar Tax Collector » Mer Oct 18, 2006 6:10 pm

Si c'est évident, est-ce que des gros muscles te donnent naturellement de la précision pour viser ? Bin non. Les muscles tu les utiliseras simplement pour soulever la bagnole, après, pour toucher c'est ton talent qui rentre en ligne de compte (et là tu prends juste en compte la difficulté de la portée, comme une arme de jet ordinaire, puisque pour lui c'est aussi léger qu'une pierre... le système n'est pas là pour engendrer des calculs mentaux perpétuels poids/distance/Potentiel, faut que ça roule à un moment donné).


En fait je me demandais si, comme dans un célèbre système de RPG de super-héros, on pouvait manipuler le tableau de conversion dans tous les sens, genre : potentiel de force - poids de l'objet = distance à laquelle on peut lancer l'objet. Du coup, était-il possible en un seul jet de dés de gérer toutes ces aspects ?

Mais comme la progression du tableau de conversion est exponentielle, ça marche pas. Un être humain normal peut quand même balancer son téléphone portable à plus de quatres mètres ! :D

En fait, avec tes explications et les multiples exemples donnés sur ce site, ça finit par devenir clair dans mon esprit - et fluide en cours de jeu. Comme je l'ai dit, le livre de base manque un peu d'exemples... mais bon, vu son prix, la qualité du travail fourni et la quantité de matos disponible... se plaindre ainsi est un peu mesquin ! :twisted:

Pour ton exemple sur Thur : vigueur surnaturelle, si j'en crois la définition du mot "vigueur", c'est une constitution hors-norme. Donc en gros, il est juste très résistant et pas fort du tout. Oui, un MJ aussi peut avoir son mot à dire sur son jeu, je vous assure, et l'intérêt c'est qu'un filou se fait toujours avoir à son propre jeu dans H. Comme je l'ai déjà dit, j'ai clairement expliquer dans le livre que le MJ n'a pas a jouer "l'arbitre durant une création de perso", il a juste à faire comprendre aux joueurs que le flou n'a pas sa place. Un gars qui veut me créer un pouvoir "Pouvoir énergétique" ça ne passe pas s'il ne me m'explique pas clairement ce qu'il entend par là. Superman il a pas juste une capacité "Superman".


Idem avec... heu... "corps divin" ! Hu hu hu.
Autre exemple, alors : "vision nocturne" vs "yeux d'elfe". Le deuxième me paraît plus intéressant : vision améliorée dans la nuit ET le jour...
De même, prenons "sixième sens" et "sens du danger". Le deuxième est nettement plus limité que le premier, qui pourrait être utilisé (de bonne foi) par un joueur de multiples façons : pour vérifier si un interlocuteur ment ET pour détecter un danger.
J'ai peur qu'un joueur se sente spolié par rapport à un autre s'il prend un potentiel moins "large" ! Pour éviter cela, le MJ est bien obligé d'arbitrer un peu la création de personnage... ou de fournir aux joueurs une liste plus précise de potentiels.

P.S : t'es vache avec l'humour parce que le jeu, même si c'est pas mon héros chez les clowns, est bien plus cynique qu'un DC Heroes ou un Mutants & Masterminds. Et de loin.


Ben, l'univers est passionnant... le jeu donne envie... mais je n'ai pas rigolé une seule fois en le lisant. Certaines références m'ont vaguement amusé, mais l'ensemble reste... dramatique, au sens strict du terme ! Et le passage où les super-héros américains sont décrits comme de vils collabos m'a fait soupirer. Tant de cynisme, c'est trop pour moi ! J'aurais préféré un peu de burlesque pour faire passer la pilule... comme dans Top Ten. De ce point de vue là, Humanydyne se rapproche de Ultimates ou Authority - et je trouve que Millar a du talent mais reste un sale gosse ! ;)

Mais je reconnais que c'est une question de goût... dans ma critique, j'ai d'ailleurs insisté là-dessus : les reproches que je peux faire au jeu tiennent plus à mes goûts personnels ou à la la difficulté que j'ai éprouvé à comprendre ou maîtriser certains mécanismes. Je pense finir par digérer le système, par contre si je maîtrise un jour à ce jeu il est clair que j'adapterai le background à ma manière de maîtriser - beaucoup plus légère !

Genre, moi, quand je maîtrise à Warhammer... les joueurs doivent retrouver le prince d'une ville lointaine enlevé par un sorcier... sauf que ce "prince de Numas" est une momie et le sorcier un nécromancien qui recherchait un milieu de terrain pour son équipe de Blood Bowl !

Ceci dit, je pense avoir mal réagit... non pas par rapport au jeu en lui-même, qui est plutôt exceptionnel... mais par rapports aux "critiques" très laudatrices de certains intervenants. Paranoïque comme je suis (déformation professionnelle) j'ai cru discerner d'amères attaques contre le mainstream ! Et moi j'aime ça, le mainstream. Je veux dire, j'ai aimé les films Spider-man et X-Men, mais j'ai préféré les 4 Fantastiques - aussi débile que ce film soit ! Au moins, on retrouve le charme, l'humour et la spontanéité des premiers comics.

De toute façon, vu la plupart des retours je suis extrêmement minoritaire : les jeux "dark" ont la côté en ce moment !

De mon côté... il ne me reste plus qu'à persuader mes joueurs de changer une troisième fois de système (après Aberrant, M&M et M&M2). Tss tss tss... Et on se demande pourquoi je cherche désespérément la p'tite bête ! :lol:
"L'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avant d'obtenir le moins possible de cris."
J-B COLBERT
Avatar de l’utilisateur
Tax Collector
 
Messages: 26
Inscription: Mar Oct 17, 2006 8:08 pm

Messagepar Rom1 » Mer Oct 18, 2006 8:19 pm

Tant de cynisme, c'est trop pour moi !


Cynique ? On vit dans le même monde ? C'est totalement réaliste en fait.

Je veux dire, j'ai aimé les films Spider-man et X-Men, mais j'ai préféré les 4 Fantastiques - aussi débile que ce film soit ! Au moins, on retrouve le charme, l'humour et la spontanéité des premiers comics.


Ouhlàlà que je suis pas d'accord.
X-Men et Spiderman sont des adaptations fidèles des récits de Lee et Kirby/Dikto. Spiderman a d'ailleurs tte la fraicheur du comics original, qui est on ne peut plus mainstream.
Qt à FF... Hum quoi, non désolé, je vois rien de commun entre ce "film" (faute d'un autre terme) et les comics de Lee et Kirby (qui étaient légers mais savaient être graves : Galactus qui vient détruire le monde ou Namor qui déclare la guerre au Monde, c'est très bigger than life mais pas tellement léger).
Rom1
 

Messagepar Tax Collector » Mer Oct 18, 2006 9:19 pm

Cynique ? On vit dans le même monde ? C'est totalement réaliste en fait.


Réaliste, Humanydyne ? Ben non. Les super-pouvoirs n'existent pas ! :lol:

Plus sérieusement, si Humanydyne avait voulu être réaliste... il n'y aurait tout simplement jamais eu de super-héros en collant. Là, ils existent... mais ils ont mal tournés. C'est une vision pessimiste et, oui, cynique, d'un genre tout à fait irréaliste à la base !

En plus, c'est l'auteur du jeu qui le dit ! :D

Certes, le résultat est plus proche de notre monde actuel. Je ne le nie pas. Là-dessus, je suis bien d'accord avec toi. Mais justement, c'est un peu trop proche de notre actualité, à vrai dire. La "magie" qui existait dans les comics a disparu au profit d'un ton nettement plus sombre. Je comprends que certains en soient fans ! Mais moi... je suis plus mitigé. Ceci dit, je sais que j'ai des goûts bizarres et hautement minoritaires ! ;)

Je le répète : Top Ten est parfois burlesque, Powers compte tout de même des personnages très positifs, Ultimates est jubilatoire et vaguement anarchiste... bref, même ces comics ne vont pas aussi loin dans le sombre et le sordide qu'Humanydyne !

Je ne sais pas si je m'exprime très clairement... hmm... bon, disons que je suis d'accord avec ce que dit Gerry Conway (le scénariste de Spider-Man qui a tué Gwen) dans l'interview diffusé dans Comic Box vol.2 #6 (Juin/Juillet 2006). Voilà ! Les comics actuels sont moins innocents, moins funs que ceux du Silver Age... moins "mythologiques" ? Oui, je sais, c'était mieux avant ! Mais j'aime bien Francis Cabrel aussi... :roll:

Ouhlàlà que je suis pas d'accord.


Mais c'est tout à fait ton droit ! Les goûts et les couleurs... Je ne prétends pas détenir la vérité, hein ! Je donne juste mon avis, qui vaut ce qu'il vaut... :)

X-Men et Spiderman sont des adaptations fidèles des récits de Lee et Kirby/Dikto. Spiderman a d'ailleurs tte la fraicheur du comics original, qui est on ne peut plus mainstream.


La fraîcheur ? Heu... J'aime beaucoup les films Spider-Man... je trouve qu'on sent bien le côté torturé du personnage, le drame qu'est sa vie... le rythme est prenant, les scènes d'action réussies... mais quand même, ça manque d'humour ! Je veux dire, Spider-Man... c'est des vannes à deux balles toutes les deux secondes ! Elles sont où, là, ces blagues débiles ?

Ceci dit, je trouve que l'adaptation cinématographique de Spider-Man est très intéressante... même si elle ne retranscrit pas tous les aspects du personnage (notamment sa drôlerie, sa légéreté, etc. là, on dirait presque du Batman... en plus jeune).

Preuve de cette vision plus dramatique (mais qui artistiquement se justifie tout à fait, hein) : les super-vilains ! Le bouffon vert a été modernisé et l'accent à été mis sur sa schizophrénie. Passe encore. Mais le docteur Octopus ? Ou est passée ma bonne vieille crapule binoclarde et mégalomane ?

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : le personnage d'Octopus est génial dans Spider-Man 2 ! Mais ce n'est pas celui du comics, beaucoup plus... simple, fun, frais !

Qt à FF... Hum quoi, non désolé, je vois rien de commun entre ce "film" (faute d'un autre terme) et les comics de Lee et Kirby (qui étaient légers mais savaient être graves : Galactus qui vient détruire le monde ou Namor qui déclare la guerre au Monde, c'est très bigger than life mais pas tellement léger).


Ho, je trouve que ce film (certes beaucoup moins réussit, artistiquement parlant, que les Spider-Man) retranscrit assez bien le punch et le fun des premiers comics du Silver Age. On voit les personnages se demander quoi faire de leurs pouvoirs... un méchant très très méchant qui lui ne se pose pas beaucoup de question... une action débridée qui ne se prend pas au sérieux...

Et puis, même si les aventures des FF pouvaient avoir des conséquences cataclysmiques... le ton de la série n'avait rien de grave ou de dramatique ! Quand Galactus débarque, on voit Spider-Man et Daredevil, complètement largués, se demander s'il ne vont pas se bouffer des pop-corns en laissant faire les pros... et en assistant au spectacle !

C'est simple, pour une fois je suis d'accord avec Télérama ! Je cite :

La profusion d'effets spéciaux n'empêche pas une certaine consistance des personnages. Questionnement du superhéros : comment cesser d'être une bête de foire menaçante et assumer un statut de justicier ? La réflexion ne va pas beaucoup plus loin, mais pour un divertissement estival, ce n'est déjà pas si mal.


Maintenant, je peux comprendre qu'on déteste ce film, hein. Cette version des comics est tout de même un peu archaïque, les acteurs sont tous sortis de séries TV et il faut un certain temps pour voir en eux les personnage du comic, l'intrigue est simplissime et manichéenne... mais rien à faire, j'ai bien aimé.

Par contre, j'ai faillit vomir devant X-Men 3... Superman returns m'a laissé dubitatif... et je n'ai vraiment apprécié que le deuxième tiers de Batman begins (le retour à Gotham et les premiers pas du héros). Ouais, j'ai des goûts bizarres je vous dit ! ;)
"L'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avant d'obtenir le moins possible de cris."
J-B COLBERT
Avatar de l’utilisateur
Tax Collector
 
Messages: 26
Inscription: Mar Oct 17, 2006 8:08 pm

Messagepar Brain.Salad » Mer Oct 18, 2006 9:24 pm

Tax : il est assez complexe d'insérer de "l'humour" lorsque tu souhaites un background sérieux de prime abord. Ayant écrit Brain Soda, DragOOns et Elfirie, j'ai déjà pas mal manipulé ce genre de chose et cela peut faire littéralement malcomprendre ton univers. Tu verras, dans les choses à venir, qu'H n'est pas un jeu dark... S'il l'était, les joueurs ne tomberaient pas au milieu d'un film porno au début du scénar 02 et le responsable de l'armurerie de l'Agence ne serait pas un gorille humanoïde qui lit du Kant en écoutant du jazz. Il y a des bases impératives à fixer pour pouvoir proposer des histoires sombres, amusantes ou action-punch. Ceci étant, je n'ai jamais non plus ri aux éclats en lisant un comics, car même Powers, AliaS ou Hellboy sont plus composés de "phrases choc" que de situations comiques, qui nuieraient à l'histoire. Pour moi, un vrai comics fun c'est Marshal Law, car j'aime ce ton acide qui met le doigt là où ça fait mal.

Comme tu l'as dit, tout est une question de perception, ce que je comprends tout à fait (et dire qu'on arrêtait pas de me dire que j'écrivais que des jeux comiques). :wink:
aka Willy Favre
Avatar de l’utilisateur
Brain.Salad
 
Messages: 1114
Inscription: Dim Mar 26, 2006 6:54 pm

Messagepar Tax Collector » Mer Oct 18, 2006 9:37 pm

Ha ben, je devrais peut-être découvrir tes autres jeux alors... :lol:

Pour être franc, je comprends tout à fait ton argument. Pour que l'univers tienne debout, pour que l'ouvrage soit lisible, il fallait sans doute en passer par là. Je crois comprendre que c'est un choix mûrement réfléchi et... au vu du résultat final, on ne peut que t'en féliciter.

Mon problème, c'est sans doute... une vilaine jalousie de scénariste. Comme j'ai bricolé mon propre univers de jeu, lui aussi très inspiré des comics existant, je ne peux m'empêcher de comparer. Et de préférer parfois ma version - parce que, fatalement, elle convient mieux à mon caractère bizarre, à mon amour immodéré du fun et de l'humour idiot !

Ceci dit... toutes proportions gardées... je déteste intervenir sur des forums et discuter longuement avec des personnes que je ne connais pas. Je reste persuadé que de simples divergences de point de vue, des différences de goût, deviennent des sujets de dispute une fois écrites... un peu comme si elles étaient gravées dans le marbre. Et je me connais, je suis atrocement bavard ! N'est-ce-pas ? :wink:

Mais avec Humanydyne... je n'ai pas pu m'en empêcher. Ce jeu est trop bien fait, trop proche du jeu auquel j'ai toujours voulu maîtriser (un peu sombre, quand même, mais baste) pour que je passe tout simplement à autre chose.

Désolé donc si je m'incruste ! :lol:
"L'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avant d'obtenir le moins possible de cris."
J-B COLBERT
Avatar de l’utilisateur
Tax Collector
 
Messages: 26
Inscription: Mar Oct 17, 2006 8:08 pm

PrécédenteSuivante

Retourner vers Humanydyne.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron