T'as joué à numanidine hier ?

Rendez-vous au Titty Tequila club !

Modérateur: Brain.Salad

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar krater » Dim Nov 13, 2011 7:41 pm

Oui en effet le produit qui retire les pouvoirs n'affecte (dans le cas présent) que les pouvoirs de type mutation (ça tombe bien, trois de mes joueurs le sont :twisted: le dernier étant d'origine dimensionnel / démoniaque...). Je ne pense pas que le produit totalement la corpulence d'un individus, bien que ce deuxième effet miss kool soit bien sympa en effet. Dans les faits, je pense que je gérerai cela au cas par cas, surtout si ça apporte quelque chose à l'histoire.
Pour l'instant, c'était uniquement une petite confrontation, toute l'histoire derrière ce produit (qui peut encore évoluer, le cartel dispose de plusieurs chimistes doués et dévoués) ne sera abordée en profondeur que plus tard. Là, seul un des personnages a été touché, et comme le produit est encore en phase de test, les effets n'ont pas été total et l'élaboration d'un antidote à été possible. Mais comme je l'ai dis le produit est amené à évoluer.
Dans les faits, ce produit fonctionne un peu comme l'implant que les personnage reçoivent à leur arrivé à Moscou dans un des scénario des Nouveaux Russes.

Concernant ton évolution du système, j'avoue que je suis bien tenté d'en avoir une petite présentation un de ces jours su tu dispose d'une version électronique.

Ps : les CR correspondant arrivent bientôt normalement.

krater
krater
 
Messages: 38
Inscription: Mer Mai 28, 2008 2:21 pm

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar Syzia » Dim Nov 13, 2011 8:39 pm

krater a écrit:Concernant ton évolution du système, j'avoue que je suis bien tenté d'en avoir une petite présentation un de ces jours su tu dispose d'une version électronique


Rien d'exceptionnel (on peut même dire que ça reste du classique) mais normalement plus accessible à ma table ... j'espère.
(Je devais déjà envoyé à Goat mais pour l'instant je finalise encore un peu)
"Si ça continue j'vais demander ma mutation ..."- HUMANYDYNE
Avatar de l’utilisateur
Syzia
 
Messages: 568
Inscription: Jeu Sep 28, 2006 10:25 am
Localisation: Santes (59)

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar Syzia » Sam Mai 05, 2012 10:58 am

Bon, fin du scénario avec Roodnine (me souviens plus du titre :oops: ) vendredi dernier. Le tout motorisé avec ICONS (oui, j'ai laissé tomber mon système maison, ne parvenant pas à une simulation satisfaisante des pouvoirs. Par contre, conservé pour du pulp :wink: ). Ça a été une chouette séance, courte mais intense avec des exploits monstrueux (comme abattre des missiles au fusil à lunette) et le bonheur d'avoir eu 3 fins alternatives grâce au pouvoir de rembobinage du temps de Rewind.

Bref, Humanydyne reste mon best-seller de maîtrise !
"Si ça continue j'vais demander ma mutation ..."- HUMANYDYNE
Avatar de l’utilisateur
Syzia
 
Messages: 568
Inscription: Jeu Sep 28, 2006 10:25 am
Localisation: Santes (59)

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar Syzia » Jeu Aoû 09, 2012 11:54 am

Posté le: Jeu Aoû 09, 2012 9:49 am    Sujet du message:
Un petit appel à sympathie : je vais probablement maîtriser un Humanydyne d'ici le 17 août avec une prolongation possible le 22 et j'aurais aimé savoir si vous aviez ne petite idée de mich pour développer un scénario. Ça fait un bon moment que je ne me suis pas plongé dans la rédaction de scenar et je me sens tout rouillé.

Globalement, j'ai à la table un ancien membre du FSB russe (un exorciste) habite par le démon de la putréfaction. Il a du fuir la Russie suite à sa possession malencontreuse. Il a tué sa propre fille en la faisant pourrir sur pied (son pouvoir incontrôlable) et à abandonné sa femme. Il a rejoint Humanydyne en embarquant des documents sur le sceptre de Roodnine. Une seule chose semble résister à la putréfaction ambiante : une rose blanche poussée à proximité du cadavre de sa fille. J'ai aussi une agent dotée du pouvoir de lire les organismes (tracer les événements vécus par un corps en vie par simple imposition des mains). Cet agent est très proche de Nada qui la recueillie alors qu'elle traînait les rues. Elle a adopté la petite Melinda suite à l'assassinat de ses parents mais celle-ci s'est révélée être un chaman en puissance et est à présent plongée dans un coma profond. J'ai enfin un sosie du T1000 mais constitue d'eau, capable de modeler ses membres, de prendre l'apparence d'une autre personne ou même de se liquéfiier pour se glisser dans les interstices. Il a chope ses pouvoirs suite à un incident de centrale nucléaire. Il a de gros défauts comme celui de ressembler à un ver luisant, d'être faiblement radioactif ou de devoir se régénérer en s'immergeant dans un liquide hyperproteiné. Sa famille le croit mort mais il ne désespére pas de pouvoir les retrouver un jour. Ajoutons qu'il est légèrement simplet et d'origine flamande.

J'aimerais bien développer une trame d'intrigue en mêlant les BG de tout (ou partie) des PJ.

Bref : quelqu'un aurait une petite idée de départ ?
Je ne suis pas contre faire quitter le sol Madreselvar aux Agents (ils ont déjà fait la Californie, Novoleningrad, le Venezuela) et je recherche plutôt un truc punchy avec de bonnes scènes d'actions qui en mettent plein des les yeux. En général, la partie "enquête" est plutôt un prétexte à de chouettes scènes.

Merci d'avance de m'aider à remettre le pied à l'étrier !!!
"Si ça continue j'vais demander ma mutation ..."- HUMANYDYNE
Avatar de l’utilisateur
Syzia
 
Messages: 568
Inscription: Jeu Sep 28, 2006 10:25 am
Localisation: Santes (59)

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar dampyre » Ven Oct 26, 2012 10:01 am

Moi, j'suis content: ma femme à attaque la lecture du ldb avec la ferme intention de faire jouer. Je vais (enfin) pouvoir passer de l'autre côté de l'écran sur ce jeu que j'adore !
Option 1: On a qu'une vie, autant en profiter à fond.
Option 2: Tant que tu as mal, c'est que tu es vivant. Il y a des jours où mon cerveau me rend TRÈS vivant...
Avatar de l’utilisateur
dampyre
 
Messages: 431
Inscription: Mer Oct 31, 2007 8:04 pm
Localisation: Thônes

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar xanator » Mer Déc 12, 2012 11:33 pm

Humanydyne est jeu très fun et prenant,il permet de faire des gros délires. Ou. Jouer super glauque..
Impossible de s'ennuyer,que ça sois sur. Table ou en ligne.
Fidèle au 7ème cercle depuis 2002
Avatar de l’utilisateur
xanator
 
Messages: 64
Inscription: Lun Sep 18, 2006 11:22 pm

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar Syzia » Dim Déc 16, 2012 11:14 am

Après un scénario très character-centered (les 3 Agents voient leur passé focalisé sur un PNJ, la Rose Blanche, une mystérieuse guérisseuse), dans lequel Le Blob (créature proche du T1000, transformé suite à l'explosion de la centrale nucléaire de Graveline) retrouve sa famille et parvient à guérir sa petite dernière atteinte de leucémie, Dreamcatcher (Agent proche de Nada et doué de pouvoirs psychiques conséquents) voit sa fille adoptive Shaman sortir du coma et Piotr Bejensko (ancien agent du FSB russe en fuite) retrouve un ancien contact qui lui tend un piège mortel ... avant de découvrir que ce dernier vit à présent avec son ex-femme (une agent du FSB répondant au doux nom de Gunn Gunn).

J'ai deux scénarios en cours d'achèvement de préparation :
1) Lyla (illusionniste de renom, à l'origine demi-démoniaque), Agent d'Humanydyne, apprend le retour de son Père sur Terre (suite à une porosité temporaire entre les Cercles du Temps du Rêve. Pêle-mêle, les Agents rencontreront un vieux clans de bohémiens, le Collectionneur ayant pactisé avec le Père pour ressusciter son fils décédé trop tôt, auront la surprise de voir plusieurs de leurs ennemis refaire surface et s'unir (le Ltd Hellstroem - ancien garde-frontières apparu dans un scénario précédent, doté de la faculté de vomir littéralement des démons. Williams - l'esprit du plus gros serial Killer de tous les temps, incarné dans le corps d'un autre PJ - Lucy Bleeth). L'occasion pour les Agents de sauver une fois de plus la fille adoptive de Dreamcatcher, de voir s'affronter 2 armées des ténèbres (dont l'une dirigée par Piotr en personne), d'évoluer dans une poche d'illusions générée par le Père, d'empêcher le déferlement d'une horde démoniaque sur la ville de Houston et de voir ressurgir le sceptre de Roodnine perdu au fin fond de la fosse des Mariannes.

2) Les Agents seront confrontés à une équipe surdouée de cambrioleurs (les Artistes) avant de découvrir une menace plus terrible (un gaz permettant de contrôler des humains à distance avant que leur cerveau ne cesse de fonctionner). Au programme, vol d'oeuvres d'arts, une compagnie de mercenaires sud-africaine (les Black Dogs), un labo pharmaceutique à l'origine de l'arme terrifiante, un cambriolage à bord d'un zeppelin voguant au large du détroit de Gibraltar et le probable sacrifice du leader des Artistes, dans un ultime geste de vengeance. L'occasion de lancer les Agents sur de futurs scénarios concernant les commanditaires des précédents cambriolages des Artistes (un super-méchant japonais cherchant à raviver la guerre de Tokyo afin d'assoir sa suprématie sur l'archipel - un groupe d'illuminés, branche dissidente de l'Eglise, cherchant à réveiller l'instrument de l'Apocalypse).

Dans les cartons, quelques idées en vrac : développer une intrigue incluant la tribu de bikers (style Sons of Anarchy) pour être raccord avec le BG de Rewind, Statuer sur l'avenir de l'ex-femme et la fille de Rewind, inculpées toutes 2 de meurtres, de boucler l'arc narratif de Piotr Bejensko qui cherche à se venger du nouveau mari de son ex-femme, voir également si Piotr peut être dépossédé de l'emprise de Putréfaction, faire revenir Scars, un très gros trafiquant vénézuélien mis en déroute par les Agents (celui-ci se nourrit des blessures qui lui sont incligées pour décupler ses forces) ainsi que que son bras droit, véritable scanner sur patte. Conclure également sur Roodnine (en faisant évoluer le conflit entre Novoleningrad et Moscou si besoin), voir à réutiliser Cobre Tlaloc mais probablement hors du cadre de la campagne officielle, utiliser le cadre de jeu en France (et voir comment raccorder avec les mensonges portant sur l'accident de Graveline).

Bref, encore énormément d'heures de jeu potentiels !!!
Ce jeu parait vraiment sans limite :D
"Si ça continue j'vais demander ma mutation ..."- HUMANYDYNE
Avatar de l’utilisateur
Syzia
 
Messages: 568
Inscription: Jeu Sep 28, 2006 10:25 am
Localisation: Santes (59)

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar dampyre » Mer Déc 26, 2012 10:18 am

J'en profites pour faire une demande (à vot' bon cœur, m'sieur dames): si vous avez dans vos cartons des scenarii inédits (genre, ceux que vous avez fait jouer a vos tables) déjà mis en forme façon scenarii du commerce (peu importe le format électronique), ma femme est preneuse. Étant MJ débutante, elle ne se sent pas de créer ses propres scenarii pour l'instant et, heu, comment dire, j'ai déjà fait jouer tout l'existant (si ce n'est pas le cas, j'ai au moins lu). Alors, certes, y'a le futur supplément sur la mangrove (que je ne lirais pas, du coup) de Bob, mais ça risque de ne pas être suffisant... Merci d'avance à vous !
Option 1: On a qu'une vie, autant en profiter à fond.
Option 2: Tant que tu as mal, c'est que tu es vivant. Il y a des jours où mon cerveau me rend TRÈS vivant...
Avatar de l’utilisateur
dampyre
 
Messages: 431
Inscription: Mer Oct 31, 2007 8:04 pm
Localisation: Thônes

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar hanurbaal » Ven Avr 26, 2013 9:42 pm

Une partie d'Humanydyne, où le club Sandwich a encore fait parlé de lui, suite à la gestion magistrale d'un incident Némésis (c'est comme ça que j'ai dénommé in game les catastrophes d'ampleur internationale) où une des îles de la Lune (concept repris de CyberAge, mais pour se faire une idées, c'est un planétoïde doté d’une habit spatial) a bien failli s'écraser sur le quartier du Centro de San Sepulcro.

Après pas mal de scénario d'enquête et quelques anicroche d'intensité moyennes, un premier scénar mode grande catastrophe et énormes budget dans les effets spéciaux, ça décrasse !

Le Club Sandwich :
- Vladimir Nickolievitch Boris Kraspeck dit le démon de Kiev aujourd’hui appelé Ernesto Sandoval, téléporteur de masse, empathe, vampire psychique, ex-citoyen russe connu pour être le seul enfant rescapé d’un enlèvement de la Baba Yaga, délivré par Le Tovaritch lors d’un combat épique contre La Mégère.
- Agent John Smith alias « Agent Smith », cybride spy Ops sans âge, cynique et presque imperturbable, rebut d’une ancienne agence gouvernementale US (Delta green) démantelé par le Shield, fruit d’un énième programme super-soldat exploitant une technologie extradimensionnelle d’accélération kinétique, ne quittant jamais son chapeau mou et son costume classe à la shaft.
- Jane MacBleas alias « Pandi-panda », ex-héritière du clan pharmaceutique sino-ecossais Mac Bleas sous protection de l’Agence des possibles représailles de sa famille après avoir fait disparaître les deux tiers de la fortune familiale dans un projet personnel (le projet pandi-panda) et mis à mal les principales filières d’écoulement de la drogue possédées par son anciènne famille , scientifique survivaliste fan de X-culture et d’art martiaux, métamorphe, propriétaire de la base spatiale du même nom co-géré avec l’agence Humanydyne.
- Trixi alias Jarek Kalinasky ancien conseillé militaire au sein du pacte de Varsovie, Alias John-John Mortimer (fausse identité) entrepreneur Freelance, cavalier blafard du seigneur des Morts, transfuge infernal - John alias « Gueule d’ange», répliquat récent du module de personnalité de l’agent smith implanté dans le corps d’un Shitorii Gan’zu vierge de toute conscience (les shitorii Gan’zu sont une race extradimensionnelle de mercenaire métamorphe, hybride d’alien/prédator et de Profonds, machine à tuer doués de capacité empathiques latentes, grand consommateur de drogues d’altération génétique, faisant des apparitions qui ponctue ma chronique)

Lancement :
Rencontre internationale entre les représentants de Madreselva, dont Serpent Plume, et le chef du nouvel Oblast Socialiste Mutant –Rodnine- et sa plus proche collaboratrice et compagne sur des question d’échange commerciaux entre les deux pays. Réunion tendue car bien que Madreselva ai reconnu le nouvel état celui-ci n’a rien à offrir comme débouché commercial… Le club Sandwich chargé d’assurer la coordination de la sécurité de cette réunion, ainsi que Serpent-Plume reçoivent un message de la Jefatura d’Humanydyne : Incident de classe Némésis (c'est comme ça que j'ai dénommé in game les catastrophes d'ampleur internationale) déclenché.

L’îles de la Lune (planétoïde d'environ 600m de diamètre doté d’une habitat spatial alimenté par un réacteur à fusion gravitationnelle) de la société Deltavyr Inc s’est décrochée du point Lagrange L1 et s’est mis en trajectoire d’interception rapide de la Terre avec un point d’impact présumé sur le Centro de San Sepulcro. Situé dans une zoner isolé du point Lagrange L1, les autres îles n’ont pas constaté sa modification d’orbite. De plus, les satellites de détection et les centres d’écoute spatiaux viennent seulement de déceler un signal de sa présence du fait d’un emballement du réacteur à fusion générant une quantité d’ondes gravitationnelles sans précédent produisantune sorte de « blanc » dans pratiquement tous les système de détection.

Une équipe Némésis a été constitué pour l'occasion avec l'absence remarqué de Ammo (un des cinq blitz de classe Némésis que possède l'Agence) qui s'est retrouvé dans le coma (!) dès l'annonce de l'identification de l'arrivée du planétoïde par Echo (un flash mental ayant touché tout le personnel de la Jéfatura), où le club sandwich a pris les rênes organisationnelle à la demande expresse de Serpent Plume agissant entant que représentant de l’état de Madreselva. (Le principe de l’équipe Némésis est une communication constante entre les différents acteur, associé à des pouvoirs décisionnaires pratiquement sans limites pour une résolutions rapide d’un incident sans précédent.)

Quelques Guess Star dont le Professor Javier réquisitionné pour l’occasion par le club du fait de ses pouvoirs magnétiques, Orlando Flood deuxième pointure de la section Blitz, "Porter" téléporteur urbain, "Cube" artefact télékinesiste sentient, un centre urbain bondé de plusieurs millions de personnes à évacuer, et surtout une action minutée au plus juste.

Impact prévu dans 6h…
Des nuits du Caire à celles de Constantinople, des Rivages au Continent, des Akashas aux sentiers Umbraux, de la cité de Diis à celle d'Abyme, du Succubus Club à l'Arcologie Renraku, de la Terre vivante à Orrorsh, je reste un éternel voyageur...
hanurbaal
 
Messages: 25
Inscription: Jeu Aoû 16, 2012 12:20 am

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar hanurbaal » Ven Avr 26, 2013 10:02 pm

Extrait du rapport de l’incident Némésis N00005 du 02/03/2013 :
Equipe Némesis :
- Direction Humanydyne :
o John Nada
o Agent Sénior Johnson
- Tlalocan/comité de surveillance :
o Serpent-Plume
o Mickaela vaneti, conseillère de la président Solstar
- Agents coordinateurs
o Agent Smith
o Agent Sandoval
o Agent Mac Bleas
o Agent Mortimer
- Blitz Nemesis
o Agent Flood
o Agent Porter
o Agent CUBE

H-0530 impact présumé , Analyse globale: Réunion de crise par Visioconférence et/ou téléconférence Identification de la menace :
L’île de la lune Deltavyr Inc est un planétoïde d’environ 600 m de diamètre issu des débris de la Lune auquel est associé un habit spatial de forme Torique de 50 m de section sur un diamètres de 200m. Elle accueille un personnel d’environ 1500 personnes, principalement des scientifiques.
Bien qu’appartenant à une société privée du même nom, comme toutes les autres îles de la Lune, elle a un statut juridique internationale équivalent à celle d’un état souverain couplé au statut d’extraterritorialité de la société Deltavyr Inc. De ce fait les plans de la stations sont connu de façon très impressive car aucune loi n’impose de les communiquer aux autorités de l’ISR (International Space Relationship, agence internationale mi-privée mi-publique sous mandat de l’ONU pour gérer la station spatiale internationale et l’exploitation spatiale). Seul point notable, la station est équipée d’un réacteur à fusion magnétique. La société est issu à l’origine d’un partenariat entre Pentapharma et Erik Lehnsherr alias Mesmério du temps où il n’était pas sur la liste des personnes les plus recherchés du monde de part ces activités terroristes.
Le directeur de la station est un certain Anselme Da Spada, personnes aussi riche qu’inconnu dont la bio est en cours de constitution. L’activité principale de la station concerne la Recherche et développement de médicament en condition hors atmosphère, une deuxième branche d’activité concerne la génétique et la R&D en alliage métallique.

Analyse des observations satellites de la station :
Signature de la station détectable depuis 30 minutes, l’ampleur des champs magnétique l’entourant ayant camouflé sa présence à tout système de détection jusqu’à présent. Son déplacement n’est pas dû à l’utilisation de son système de propulsion (toute les îles de la Lune en sont pourvue, ceci permettant de corriger les écarts d’orbites), ne laissant ainsi aucune signature détectable.
Voilà 12h que la station n’émet plus car elle n’est plus alignée avec les relais de transfert hors atmosphère.
Aucune nacelle de secours ne semble avoir été utilisée.
La masse de la station semble avoir considérablement augmenté, de l’ordre d’une centaine de fois.
La vitesse de la station est de l’ordre de 83000 Km/H, et a un accélération légère mais constante de 0,5% toute les dix minutes correspondant à l’accroissement des champs magnétiques l’entourant.
Au contact des premières couches des ceintures de Van Hallen, la vitesse connaîtra une diminution notable (de l’ordre de 95% en moins de 10 minutes) devant donner un surplus de délai au mieux, ou au pire permettre une interception.

Décisions prises :
Mise en œuvre d’un programme d’évacuation du Centro par le Temps du Rêve (temps estimé 1h30) : Equipe TRANSPORT
- Réquisition des deux tiers des shamans de l’agence Humanydyne (soit environ 60 personnes), 20 minutes
- Mise en œuvre d’un rite shamanique majeur : la marche de Pouvoir
- Mise à disposition de « Porter » pour assurer les déploiement des shamans et une évacuation de première urgence (gouvernements, etc.), 10 minutes
- Clôture du Centro : on peut sortir mais pas y entrer.
- Lancement de toutes les ressources diplomatique de Madreselva pour permettre d’accueillir en masse la population du Centro à travers le temps du rêve sur des univers amis.

Envoie d’une équipe d’intervention sur place : Equipe ACTION
- Définition des membres de base : Agent Smith, Agent Sandoval, Agent MacBleas
- Réquisition d’une ressource permettant de survivre aux forces magnétiques : le Professor Javier
- Adjonction de Orlando Flood et « Cube »
- Mise en œuvre de modifications des armures supplémentaires de Orlando Flood pour utilisations du groupe d’intervention – 30 minutes
- Génération d’un « plan de vol » jusqu’à la station par « bond téléportés » de 900km (1h totale de temps de trajet) : San Sepulcro-Ascenseur orbital Internationnal, Ascenseur Orbital International-Navette de ravitaillement station spatiale internationale HO145, Navette de ravitaillement station spatiale internationale HO145 – Navette de ravitaillement station spatiale internationale HO101, déroutage navette de ravitaillement station spatiale internationale le HO101-ile de la lune Deltavyr Inc

H-0445 impact présumé , Point urgence :
La station Deltavyr Inc a connu une sur-accélération de 4% de sa vitesse par 10 minutes, et a décéléré au niveau estimé beaucoup moins vite que prévue, 30 minutes au lieu de 10. La vitesse est stabilisé sans sur-accélération à 4150 Km/h.
Elle se trouve à une distance atteignable par saut téléporté depuis la navette HO145 avec un léger déroutage. La station spatiale se trouve à moins de 4000 km de son point d’impact.
Déploiement de l’armée dans le Centro secondé par l’essentiel des équipes Blitz pour prévenir toute émeute.

H-0425 impact présumé , ACTION accède à l’extérieur du planétoïde :
Les communications avec le reste de l’équipe Némesis sont possible mais avec une légère latence et une déformation prononcé du signal.
La présence du Professor Javier permet de contrebalancer les forces magnétique et assurer un îlot de survie mais ceci demande l’essentiel de sa concentration.
Les équipements de détections intégrés aux armures permettent de valider l’hypothèse que le réacteur à fusion magnétique est en phase d’emballement.
Les tentatives de téléportation de la station sont inefficaces du fait de la masse sans égale qu’elle a atteint.

H-0415 impact présumé : Bilan situation
TRANSPORT est en avance de 15 minutes, le Centro est vide, quelques 2 millions de personnes d’évacuées sur six mondes « amis » dont 3 convaincus par l’abrogations de pas moins de 10 décrets sur le transport de marchandise inter-dimensionnelles.
ACTION est en mouvement vers l’une des antennes relais encore intacte sur la surface du planétoïde par bond téléporté court du fait des contraintes de déplacement imposés par les forces magnétique.
La station Deltavyr Inc est de nouveau en phase d’accélération de l’ordre de 30% de sa vitesse par 10 minutes, « Cube » utilise l’essentiel de ses pouvoir pour en amoindrir l’impact et la conserver à 5395 km/h.
Une zone de quarantaine a été installé pour accueillir l’ensemble des débris de la station qui pourrait être récupérés après l’intervention.

H-0350 impact présumé : Bilan situation
L’équipe Némésis au sol à découvert des plans à jours de la structure transmis lors d’un projet d’extension de la station à l’ISR pour validation du doublement de son infrastructure. Transfert des plans à l’équipe ACTION.
L’équipe ACTION identifie la localisation présumée du réacteur à fusion magnétique, information corroboré par une pénétration brève des systèmes de la station via l’antenne relais toujours fonctionnelle.
Définition action à mener :
- Projection sur l’estimation des chances de survie hors de la bulle de survie : 40 secondes sans dégâts majeurs, au-delà de 50 secondes les armures commencent à céder sous la pressions, après une minutes les armures et leurs occupant sont totalement écrasés.
- Action 1 : Effondrement de la bulle de survie pour concentrer les flux magnétiques sur le planétoïde, taux de réussite estimée : 50%
- Action 2 : Arrêt de la décélération de la station par Cube pour se concentrer uniquement sur le planétoïde afin d’en altérer la trajectoire, taux de réussite estimé : 90%

- Action 3 : Tentative de focaliser une téléportation de la structure du réacteur à fusion magnétique et rompre le phénomène d’emballement: taux de réussite estimé 50%

Validation des actions par l’équipe Némésis.

H-0340 impact présumé :
Bilan situation Lancement intervention équipe ACTION :
- Action 1 réalisée avec succès sans impact direct des utilisateurs des armures qui passent en surconsommation de leur réserves d’énergie en limite de saturation
- Action 2 réalisée avec succès mais sur accélération de la station lui faisant franchir la troposhère ne permettant pas de viser l’océan, décalage de trajectoire de seulement de plus 5 degrés ciblant la zone limitrophe entre la Madreselva et les US.
- Action 3 réalisée avec succès, le phénomène d’emballement est stoppé la station arrête d’accélérer, retrouve sa masse originelle et commence à se disloquer du fait des forces gravitationnlles et de la vitesse.

H-0339 impact présumé : Bilan situation
Retours de ACTION sur la zone de quarantaine avec la plupart de la partie torique de la station.
Le planétoïde a suivi une trajectoire en cloche pour s’écraser deux cent kilomètre plus loin que les estimations, percutant en sa partie centrale, le « Mur » aux environ de l’anciènne Mexicali (ville abandonnée), pivot des installations de confinement des extensions de la Madreselva et définissant la frontière Américano-Madreselvar. La brêche est estimé à 5 km, fragilisant le mur d’autant de part et d’autre. Le cratère d’impact, quelques 5 kilomètres plus loin a généré un nuage de poussière de 200 km carrés plongeant la zone dans le noire. Le Centro a connu une pluie de débris de moins de 3% de la station.

H-0230 impact présumé : Bilan situation
Equipe TRANSPORT assure le rapatriement aux niveaux des zones de regroupement de la population du Centro Déploiement des équipes de soutien de l’armée et lancement d’un vaste programme d’assistance aux victime

Clôture officielle de la phase de résolution, passage en phase débriefing avec exploration programmée des infrastructures de la station qui ont pu être récupérées.
Des nuits du Caire à celles de Constantinople, des Rivages au Continent, des Akashas aux sentiers Umbraux, de la cité de Diis à celle d'Abyme, du Succubus Club à l'Arcologie Renraku, de la Terre vivante à Orrorsh, je reste un éternel voyageur...
hanurbaal
 
Messages: 25
Inscription: Jeu Aoû 16, 2012 12:20 am

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar hanurbaal » Lun Avr 29, 2013 10:45 am

Extrait du rapport d'incident Némésis N00005 du 03/03/2013 :

H1530 Phase action clôturée : Quartier libre de 30 minutes accordé aux membres de l'équipe Némésis.

H1600 Initialisation Phase débriefing :
Attendu que le dossier administratif de transfert inter-club a été validé en début de matinée, le club Sandwich est adjoint d'un nouveau membre : Agent Angie Bruster

H1601 Analyse globale :
La zone de quarantaine accueille le reliquat de la station Deltavyr Inc, téléporté par l'équipe ACTION de la phase action.
Périmètre de quarantaine :
Des panneaux anti-emeutes et anti-rayonnement de classe V ont été disposés autour de la zone offrant seulement 5 corridors d'accès gardés et surveillé par 2 escouades armés d'armes lourdes chargées du contrôles des entrées et des sorties. L'agent Cube est en mode surveillance aérienne secondé par Cinq hélicoptères de combat en alerte au-dessus de la zone de quarantaine. Chaque zone hors corridor est couverte par un blindé en position de tir suppléé par cinq drones tireurs en mode acquisition de cible et tirs automatiques.
Le niveau de confinement est placé à 3 sur 5 niveaux possibles : "Tir létal sans sommations sur tout personnel non autorisé cherchant à pénétrer ou sortir de la zone." Le personnel surveillant doit être équipé de combinaison NBC sur 100m autour de la zone d'atterrissage. Toute personne sans combinaison ou ayant une combinaison endommagée sera placée en quarantaine.

Objet d'investigation :
Un Tore de 50m de section sur un diamètre de 200m occupe l'essentiel de la zone d'atterrissage.
Aucune activité électrique n'a été détecté, aucun émission de radiation n'a été constaté en-dehors des émissions naturelles, aucunes traces d'activité biologique n'a été constaté.
3 équipes EXPLORATIONS munis des armures d'intervention de la phase ACTION ont été constituées selon les préconisations du groupe de coordinateur d'Humanydyne :
- Exploration 1 : Agent Smith et Agent Flood
- Exploration 2 : Agent Sandoval et Agent Bruster
- Exploration 3 : Agent Mac Bleas et Agent Mortimer
Deux équipe pénétreront par les extrémités du Tore (Exploration 1 côté gauche, Exploration 3 côté droit), une équipe s'insérera par une brèche situé au milieu.


H1700 : Lancement de l'exploration du Tore

H1730 point exploration :
Progression difficile dans le noir, les plans trouvés lors de la phase ACTION n'ont pas le niveau de détail voulu pour repérer facilement les zones d'intérêt.
Exploration 1 traverse une zone de quartiers d'habitations du personnel d'encadrement : aucune trace du personnel de constaté, pas d'information pertinente sur le cadre de l'incident, quelques informations relative aux conditions de vie et de travail à bords (conditions de stress élevé, propagande pro-entreprise fortement ancrées, peu de loisirs) stockés sur des ordinateurs personnel et Smartphone
Exploration 2 accède à une zone de stockage de matériel, les premiers cadavres atrocement mutilés sont détectés, plusieurs semblent avoir expiré après un début de fusion partielle les uns dans les autres. Des agrégats techno-organiques inertes sont identifiés dans toute la zone.
Exploration 3, après une série de coursives, tombe sur un PC sécurité qui semble intact, aucune trace du personnel.

H1745 point exploration :
Convergence de toutes les équipes vers le PC de sécurité.
Progression difficile du fait de plusieurs scènes (plusieurs centaines) de massacre entre du personnel de la station et des formes humaines techno-organiquement déformées portant les uniformes de la Deltavyr Inc. lorsqu'il a fallu littéralement taillé à travers des amalgames de corps le passage par l'extérieur a été envisagé via le même trajet qu’Exploration2.

H1815 point exploration :
Mise en route du PC sécurité via générateur, contingence de l'alimentation électrique au seul PC sécurité : Agent Bruster, 10 min
Accès au système via intrusion au travers des protocoles de sécurité : Agent Smith, 10 min
Le système du PC sécurité est mixte : il a un accès privilégié aux serveurs centraux de la station (ressources non disponible car réseau non alimenté) mais possède une redondance lui permettant d'agir comme un système relais ou un système maître en cas de faille majeur des systèmes centraux. Le PC sécurité semble s'insérer dans un maillage de 5 systèmes miroirs répartis au travers de la station.
Navigation au travers des arborescences de fichiers du PC sécurité, exploitation des logs de sécurité :
- 1/ incident majeur au niveau du laboratoire principal à 8H10, après l'initialisation d'un protocole de test.
- 2/ Confinement de la zone
- 3/ Attaque virale massive sans précédent sur les systèmes centraux
- 4/ Firewall interne HS
- 5/ Confinement toujours actif
- 6/ Lancement des protocoles de regroupement du personnel aux points de sureté et d'évacuation
- 7/ Erreur système majeure : corruption du tube 6 de substrat organique mémoire de l'IA de gestion de la station
- 8/ Confinement physique par coupure électrique du réseau infecté
- 9/ Initialisation du protocole de purge du tube 6 après isolation des tubes 1 à 5 et 7 à 12
- 10/ Purge finalisée, tube 6 vide, phase de décontamination des tankers de rétentions en cours
- 11/ Rupture physique des tankers, contamination biologique majeure
- 12/ Evacuation totale amorcée et fumigation en cours
- 13/ Corrupt²&²n"o'gggibfbbbbbbbbbsjk cdkjqslfjlkaè--àpé-=)'_(èè_&è'ythnrfv kckmljdoepbitiztizhethinvioqjei^p j_r_(è-éyncnj%M%°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°..................................................................Ammo où est-tu/suis-je ?????????Je suis/tu es en chemin????????????

L'analyse des données du PC de sécurité permettent de définir les faits suivant :
- la station était gérée par une IA semi-sentiente à support de mémoire de masse organique.
- une attaque techno-biologique a emporté l'ensemble du personnel de la station.
- un lien avec Ammo est vraisemblable, protocole de confinement majeur autours d'Ammo qui est toujours en catalepsie à l'unité Médic.
- les plans exacts de la station sont désormais disponibles.

H1840 analyse globale :
Mise en œuvre de 20 équipes de nettoyage/destruction devant être prêtes à l'action sur les corps retrouvés dès la fin de la phase EXPLORATION
Détachement de dix clubs associés à des éléments de l'armée Madreselvar sur les lieux d'impact des débris de la station : 70% d'entre eux ont été repéré, les 30% restant devront être trouvé par analyses et recherches sur le terrain
La situation est urgente car un tiers de la population déplacée a été autorisée à retourner chez elle.

H1900 Point Exploration :
Accès au laboratoire central, pour pouvoir en ouvrir les porte, il a été nécessaire de rétablir une alimentation électrique au niveau local.
Un vaste espace circulaire est occupé en son centre par une cuve dédoublée. Un vaste espace u devant de la cuve est occupé par un ensemble de système de monitoring. Tout l'espace à l'arrière de la cuve est constitué par un système de parcourt de rééducation physique. Cet espace semble particulièrement endommagé.
Le plafond de la salle est occupé par un système complexe de bras élévateurs et 3 système de câblage d'interconnexion par fibre à très haut débit (section de câble comparable aux câbles de transit de data intercontinentaux sous-marin). L'un des systèmes de connexion semble avoir en partie fondu présentant un impressionnant agglomérat de matière techno-organique.
Dans la cuve, deux "sièges" adossés sont présents. Sur l'un d'entre eux, repose dans les restes d'un bain nutritif, connecté à tout un système d'équipement de survie qui sont redevenu actif suite -bien qu'inutile- au retour du courant, le corps sans vie d'une créature humanoïde massive de 2m30, le corps recouvert de tatouage aux formes rappelant les pétroglyphe des peuples précolombiens. Le corps en question - suite identification par les équipe exploration 1 à 3 - a les traits, la corpulence et l'ensemble des caractéristiques physiques de l'Agent Blitz de classe Némésis "Ammo". Néanmoins de nombreux implants cybernétiques au niveau de l'arrière du crâne et du haut du dos semblent avoir été installés.
L'analyse première fait état d'un système de connexion câblé homme-machine à très haut débit en rapport à la section de câble qui peut être accueillit dans le logement de l'implant.

La zone de parcours de rééducation porte des traces de pas d'une créature massive profondément imprimé dans le sol de la station suggérant une course rapide réalisé avec une force e une violence sans précédent, la course en question s'arrêtant sans la zone de monitoring où un deuxième corps de même nature que celui de la cuve mais très endommagé au niveau dorsal a fini sa course en ayant éventré toute la structure de protection et écrasé les scientifiques présents. Une partie du module du système de connexion câblé est présent dans son dos, tout le reste semble avoir été arraché violemment.
L'ensemble des postes présents ne sont que des points d'accès aux serveurs centraux. Il y a tout de mêmes quelques périphériques connectés disposant d'information parcellaires : l'ensemble de la zone de parcours était pourvu de capteurs de pression et a enregistré la séquence de déplacement : dépose sur le tapis d'un objet lourd, attente, puis quelques pas hésitant, prise de vitesse subite (perte de quelques données car des plaques sont endommagées), et stabilisation près de la zone de monitoring.
Une caméra à main a enregistré ce qui est dénommé "Clone Alpha-03032013-test de parcours N°1", on peut y voir l'extraction de la cuve d'un des deux humanoïdes via les bras manipulateurs (qui ne sont commandés par personne de visible, quelqu'un donnant des ordres court à haut voix), sa dépose sur le tapis le parcours, la connexion au dos de l'humanoïde, un plan fixe après un ordre indiquant de "charger le gabarit de personnalité primaire motricité et gestion spatiale", quelques pas hésitant, une sorte de réaction faciale de l'humanoïde qui s'élance à l'assaut de la zone de monitoring en hurlant "Non".
Il n'y a rien d'autre d'exploitable dans cette zone.
Les équipe Exploration restent groupée dans un souci de protection mutuelle et converge vers les serveurs centraux de la station.

H1950 analyse globale :
Mise en œuvre de l'évacuation des corps et de la matière techno-organique par les équipes Nettoyage, mise en place du protocole Incinération.
Les équipes conjointes Humanydyne-armée madreselvar ont récupéré l’ensemble des débris dont l'impact est connu. Les recherches pour les autres sont difficiles.
Les centres de transit font trainer les opérations de sortie de la population autant qu'elle le peuvent.
Dans la population déjà revenu au Centro, des cas de disparitions ont été constatés par les équipes de recherche et signalé aux autorités. Il est dur de définir si cela est dû à l'évacuation ou aux conséquences de ce qui s'est passé dans la station.

Quelques éléments sur le directeur de la station sont arrivés. Anselme da Spalda était cardinal de New York au début des années 1990, c'était un théosophe de renom travaillant sur le point Oméga et la nature de Dieu. Il fut excommunié de l'Eglise apostolique catholique pour ses position hérétique sur lesquels il ne désira jamais revenir : "à défaut de trouver ou d'atteindre Dieu, pourquoi ne pas en fabriquer un." Depuis son excommunication, il n'a plus jamais fait parler de lui publiquement.

H2010 Point exploration :
Atteinte des serveurs centraux, mis en place d'alimentation externe pour assurer la tâche d'extraction de données.
Les serveurs centraux de la station Deltavyr Inc sont 12 cuves remplis de solution nutritives où des lits bactériens agissent comme support à la mémoire de masse.
La réactivation des serveurs se passe sans heurt, la première analyse démontre que la contamination virale à bien été purgé hors du système informatique. Cette opération a eu pour conséquence inattendue la propagation du virus sous forme techno-organique dans l'atmosphère de la station.

Les recherchent à travers l'arborescence de fichier sont facilité du fait que l'ensemble des fichiers sont intégré dans une base de données relationnelle.
Les premiers éléments montrent que la station sous la direction d’Anselme Da spalda s'est consacrée à la réalisation d'un protocole de clonage de l'Agent Ammo. Ceci n'ayant été rendu possible que par la récupération de son sang au moment de la seule occurrence connue de blessure ouverte avec hémorragie le 19/02/95 lors de l'attaque des robots géant de classe Sentinelle qui donneront l'attraction sous-marine des îles chinampa.
Le programme de recherche a donc donné naissance à deux clones fonctionnels privés de l'essentiel des lobes supérieurs du cerveau, remplacé par du céphaloware et des systèmes d'interface homme-machine.
Une IA organique semi-sentiente a été designé pour gérer la station et assuré le contrôle des corps. L'incident Némésis a eu lieu lors de la mise en œuvre du premier protocole de test initialisé par l'équipe de recherche.
Quelques minutes après le lancement de ces tests, le gabarit de personnalité chargé dans le clone Alpha a connu une réaction de rejet du corps digne d'une réaction allergique au niveau cellulaire.
S'en est suivi le massacre et les incidents mentionnés plus haut.
Suite à ceci, une série d'ordre initialisé simultanément par 15 membres de l'encadrement dont Anselme Da spalda ont été donné au système de la station afin de placer le réacteur en emballement et de lancer un plan de vol en direction de la Terre.

H2100 point exploration :
Arrêt de l'exploration des restes de la station, sortie des équipes d'exploration.
La progression des équipes nettoyage est monitorée avec la liste de localisation d'où les ordres d'emballement et de lancement du plan de vol ont été donnés.

H2105 analyse globale :
Les équipes conjointes Humanydyne-armée signal deux engagements avec des personnes techno-organiquement modifiés.
L'une des équipe de nettoyage arrivant sur l'une des localisations prioritaire découvre devant une console de connexion un corps humain ayant une partie d'un buste techno-organique de Ammo qui a commencé a poussé sur lui.
L'équipe de coordination Némésis de Humanydyne se déplace à la Jefatura auprès du corps en catalepsie d’Ammo.

H2106 analyse globale :
L'ensemble des équipes de coordination Némésis de Humanydyne, le post humain Echo et l'Agent Blitz de classe Némésis Ammo disparaissent de la Jéfatura.

H2109 analyse globale :
Le post-humain Echo est de nouveau au centre de communication de la Jefatura.
Nouveau contact sur la fréquence Némésis de l'équipe de coordination Némésis de Humanydyne : Ammo est réveillé.
Les équipes conjointes se portent auprès d'eux sur la place centrale du Centro devant la pyramide du gouvernement, où est découverte une impressionnante masse techno-organique en train de finir de bruler.

La phase DEBRIEFING n'est à ce jour pas clôturée.
Des nuits du Caire à celles de Constantinople, des Rivages au Continent, des Akashas aux sentiers Umbraux, de la cité de Diis à celle d'Abyme, du Succubus Club à l'Arcologie Renraku, de la Terre vivante à Orrorsh, je reste un éternel voyageur...
hanurbaal
 
Messages: 25
Inscription: Jeu Aoû 16, 2012 12:20 am

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar hanurbaal » Mar Aoû 13, 2013 2:26 pm

Il est 6h45 du matin, le 06/03/2013, la nuit a été éprouvante.

« Agent sous-probation John-John Mortimer (nom de code Trixi), je travaille au sein de l’Agence Humanydyne, enchanté ! »


J’ai fait plein de choses dans cette vie : Le pacte de Varsovie, La guerre froide, des rituels effroyables (enfin surtout pour vous, parce que pour moi, c’est la routine), de belles balades sur des champs de batailles et autres lieux de joyeuseté innommable, pas mal de coup fourrés dont de menues affaires au Moyen Orient et à cuba, des cadavres dans le placards (des vrais, c’est que je suis collectionneur, voyez-vous), des tours pendables à foison et enfin, j’ai été même patron de société plus ou moins légales (la dernière en date a fermé d’ailleurs, avec mes anciens partenaires, on a néanmoins procédé à un solde de tout compte, définitif).


Mais dernièrement, j’ai rencontré de façon impromptue, des gens originaux qui m’ont permis de me lancer dans autre chose ! Des gens charmants avec qui on ne s’ennuie pas : le club Sandwich, oui un club de l’Agence Humanydyne.


Donc après avoir bossé pendant plus de 90 ans, fait un boulot formidable (sisi, je vous assure), j’ai posé mes dix ans sabbatique (Hahahahaha, ça me fait toujours autant rire, mais vous ne pouvez pas comprendre, c’est une private joke) qui ont été validé par ma hiérarchie, et me voilà !


Ha, au fait, j’ai oublié un point de détail. Je ne suis pas humain, pas même post-humain ; Je suis un cavalier Blafard, un démon de la Mort, étonnant, non ?


Et vous ? Eh bien, vous êtes mort, mon vieux, comme pas mal d’autre ici. Si vous vous retournez, vous pourrez voir L’Agent Smith en train de récupérer le roulement à bille qui vous a fait explosez le crâne, il y a moins de 1 minutes. Juste le temps à votre organisme d’assimiler le fait qu’il lui était difficile de continuer sans cerveau. Quoi que sur ce point-là, il y a beaucoup de gens sur Terre qui s’en passe très bien, mais la comparaison s’arrête là, mon bon amis. Ah, oui, vous êtes encore sanglé sur votre siège de pilotage et cela à tacher une partie de l’habitacle de votre sous-marin de poche, et non, ce n’est pas le « truc gigantesque » qui vous à bouffer.


Comme vous n’êtes pas spécialement pressé, laissé-moi vous raconter comment on en est arrivé là.





Il y a à peine trois jours de cela, nous –le club Sandwich (« j’en fais désormais partie, il faut suivre, mon ami ! Il faut suivre ! »)- étions en plein dans un incident Nemesis avec la chute d’une île de La Lune sur Madreselva, mais si vous avez lu la presse, vous devez en avoir été informé. Oui, consulté une page Red est valable aussi, je vous l’accorde.


Hors, donc, l’incident est à peine résolu – enfin, la phase de débriefing coure toujours, il paraît que la procédure la maintient active pendant 1 mois, au cas où des nouveaux éléments soient découverts, etc- que nous avons été affecté sur une enquête plus » classique ».


« C’est ce que j’aime dans ces vacances, c’est que je n’ai pas le temps de m’ennuyer, bon un de ces jours, je vais réclamer un petit temps mort (hahahaha) rien que pour moi, mais on n’est pas encore là. »


L’affaire en question concerne un certain Raphael Mechas, un simple humain mort après une fusillade. Mais qu’est-ce que l’agence Humanydyne va faire de la mort d’un humain ? Il y a la police pour cela, me direz-vous. Encore que s’il a été tué par un post-humain, cela entre dans le mandat de l’Agence. Mais voyez-vous, Monsieur Mecha a arrêté/mis hors d’état de nuire (plus ou moins définitivement) lui-même l’ensemble des éléments post-humains à l’initiative de la fusillade. Coriace, le petit humain (oui, sa carte ADN l’identifie comme un humain standard, sans aucune capacité spéciale hormis le fait d’être un sportif aguerrie et de travailler dans une société de courtage en assurance) ! Là où le bât blesse, c’est qu’il semble qu’il soit intervenu costumé (les gens sont libres, ne vous en faites pas) et surtout qu’il ait essuyé plusieurs tirs d’arme à feu et de pouvoir offensif sans broncher outre mesure. Ceci ne colle pas au profil du bonhomme. Le deuxième point étrange, c’est qu’il est mort après la fusillade alors que son corps avait vraisemblablement complètement récupéré. Il était avec la police, en train de répondre à leurs questions, et puis il s’est effondré d’un coup, a convulsé quelques secondes et s’est figé, le corps arqué dans une position fort désagréable, l’intégralité des muscles de son corps entièrement contractés.


Les prélèvements et analyses médico-légales ont démontré l’absence de capacité spéciale de quelques origines que ce soit (technologique, chimique, mystique, artefact, etc). Mais les vidéos et témoignages démontrent clairement le contraire ! La cause du décès que nous a communiqué l’agent Senior Scope lui-même est un arrêt en chaîne des systèmes vitaux, il a donc cessé de vivre, comme une batterie se vidant d’un coup, ce que j’ai confirmé. Le pauvre, en plus d’être mort, son esprit était quasiment végétatif, on en a rien tiré de concret. Il a donc fallu éplucher sa vie.


« Au fait, j’adore ça de décortiquer la vie d’autrui ! Cela me rappelle lorsque je travaillais à la bibliothèque du Grand Palais à Constantinople, cela me fait un bien (hahahahahahah, non, tout va bien, encore une private joke, monsieur) fou. Comment-ça Istanbul ? Non, non, à l’époque la ville s’appelait Constantinople ! Oui, on peut le dire, je ne fais pas mon âge, vous êtes bien aimable ! »


C’est peu de temps avant les résultats de l’Unité Medik, qu’on nous a communiqué les dossiers de deux autres morts similaires : des humains s’étant littéralement "éteint" après avoir fait la démonstration de capacité surhumaines non-indiquées dans leur profil d’identité.


Comme je vous l’ai dit il y a peu, il nous a fallu éplucher leurs vies, et oui, nous passions à trois victimes. Après un échange avec l’Agent Baby Death, charmante compagnie d’ailleurs, il n’y avait rien d’intéressant à obtenir de l’esprit des autres victimes. Il est vrai qu’elles sont mortes depuis quelques jours, déjà… Ho mais je lis en vous votre interrogation, non, je n’exagère pas mon titre et ma nature. Mais veuillez noter la distinction pouvant apparaître comme minime aux yeux du béotiens que vous êtes, mon « patron » (et dans une moindre mesure, votre humble serviteur) étend son influence sur la Mort, et pas les Âmes (âmes/esprit kifkif bourricot comme on dit entre initiés). Tout ceci fait qu’essayer de les rappeler ne nous aurait ramené que des huluberlus bavant, crachant, animé d’une faim dévorante et toujours prompt à se jeter à la gorge de son prochain, bien entendu totalement sous mon contrôle mais ne nous faisant pas avancer d’un iota dans l’affaire qui nous concerne. Nous nous sommes donc tournés vers la sagacité de chacun d’entre nous au sein du club Sandwich. Mais en général, il s’agit des agents Smith, Sandoval et MacBleas qui dirigent l’enquête. Nous n’y avons pas dérogé.








Le panorama global fait donc état de trois victimes :


- La première, Elisabetha Riménes, (26 ans, infographiste, célibataire sans enfant, immigré depuis 3 ans), il y a une semaine et morte après avoir dévié la route d’un post-humain volant devenu fou furieux lancé à pleine vitesse sur un îlotier à la sortie d’une école. Elle a utilisé une rafale optique précise et puissante.


- La deuxième, José San Juan (31 ans, libraire, célibataire sans enfants, immigré depuis 5 ans), il y a trois jours, s’est éteint après avoir protégé des passants de morceaux d’immeubles leur tombant dessus suite à une courses poursuite avec un stupergang . Il a utilisé des capacités de télékinésie importante.


- Le dernier, il y a quelques heures, vous en connaissez les premiers éléments. Mais en compléments, veuillez noter que M.Méchas était âgé de 29 ans, célibataire sans enfant et résidait à Madreselva depuis six ans. Lors de son intervention, il a fait montre d’une résistance exceptionnelle, ainsi qu’une rapidité et une force hors du commun.


Les analyses médico-légales montrent :


- qu’ils étaient tous trois en excellente santé,


- qu’ils ne prenaient pas de drogues ou de produits de synthèse altérant le fonctionnement normal de leur corps


- qu’ils avaient une alimentation saine,


- que leur organisme ne présente aucune modification technologique (cybernétique, nanotech, etc) ou biotechnologique (symbiote, altération génétique d’organe, organe supplémentaire, etc).


L’inspection de l’appartement de M.Mechas par l’agent Sandoval et MacBleas a révélé les faits suivants :


- C’était un sportif accompli, pratiquant une demi-douzaine de sports extrêmes poussant souvent ses capacités (plusieurs équipements, décorations et photographie en liens avec ça)


- Il semble avoir arrêté l’ensemble de ses pratiques sportives ils y a 6 mois (nombreuses copies de résiliation de licence et arrêt d’abonnements)


- Sa bibliothèque comporte un rayonnage impressionnant sur le « développement personnel », la « quête de soi » ou « la révélation du potentiel qui est en nous », avec un pool d’ouvrage important tournant autours « le sur-homme qui est en nous », « l’esprit nous transcende », « Devenir Suprêman, une question de foi et de volonté ». Les derniers thèmes sont ceux d'ouvrages écrits par un certain Augusto Douglas-Ramirez.


« Pourquoi, je vous parle de ceci ? Mais parce que c’est important pour comprendre l’enchaînement des événements, voyons ! C’est dans la précisions des faits que naît la compréhension, mon bon ami. Même si certain pourrait vous glisser que le Diable se cache dans les détails, je ne suis pas de ceux-là. Hahahahahaha !! Reprenons, je vous prie (hahahahaha, elle est bien bonne celle-là !). »

L’analyse des comptes de M.Mechas (l’agent Smith n’a pas son pareil pour traiter ce genre d’information) a révéler une situation financière confortable, avec des dépenses récurrentes ces six derniers mois tournant autour de participations à des conférences, des colloques organisés par la même association « L’Eglise du Nouvel Homme ». Depuis, deux mois, un cinquième de son salaire sert à payer des frais d’inscriptions à ces événements ainsi qu’une inscription à cette association.


Et vous, allez rire, mais les deux autres victimes présentent des similitudes de comportement troublantes, c’est-à dire qu’elles ont arrêté leur activité favorite il y a quelques mois pour se consacrer entièrement au développement personnel et surtout « le sur-homme qui est en nous » et autres sujets écrits part M.Augusto Douglas Ramirez. Nous avons retrouvé pratiquement les mêmes ouvrages que chez M.Mechas, c’est-dire.


« Ha, j’ai oublié de préciser que Madame Riménes, M.San Juan et M.Mechas habitent tous le quartier de Santiago, dans le district de San Pedro, un « ghetto » sapiens où vivent presque 30000 habitants à 95% Humain. Mais contrairement à ce que vous pensez, monsieur, il n’y a pas de phénomène de peur ou de rejet anti-post humain, la population "normale" s’est juste regroupée ici dans une recherche d’un peu plus de calme par rapport au reste de la ville, voilà tout. De plus, le district compte beaucoup d’immigré humains, plus de 70% de sa population, il a même sa propre chaîne de télévision locale.


Comme beaucoup de district me dirais-vous ! Et vous auriez-raisons, mais il me semble que c’est important de le préciser. »



A partir de ces éléments trois pistes sérieuses se présentaient à nous :


- Obtenir des informations précises sur M.Augusto Douglas Ramirez, et l’interroger.


- Enquêter sur la fameuse association « L’Eglise du Nouvel Homme »


- Explorer la seule piste négligée en rapport avec l’obtention de pouvoirs post-humain non exploitée jusqu'à présent : le marché Coyol, « lieu » de trafic en tout genre dont celui de capacités Post-humaine et les accointances post-humaines dans ce secteur.


Pour ce qui concerne M.Augusto Douglas Ramirez, l’agent MacBleas a lancé des recherches sur lui. Il s’agit d’un Méxicano-américain ayant la double nationalité, chose relativement rare. C’est un ancien professeur de faculté de México spécialisé en psychologie, ayant acquis une renommée importante au sein du courant de « l’école de Palo alto » notamment par ses positions sur la théorie Cybernétique de l’esprit et en ouvrant de nouveau pan de recherche dans la théorie du constructivisme. C’est un Post-humain (hurleur) que l’étude de ces théories et leurs pratiques ont « accouché » et révélé à lui-même. Il est reconnu et respecté tant au Mexique qu’aux Etats-Unis.


« Un Post-humain que ses propres études ont révélées, ce type est sacrément fort en marketing, vous ne trouvez pas ? »


Il vit entre les deux pays, multipliant les conférences et colloques à travers l’Amérique Latine. Il bénéficie d’un visa semi-permanent soutenu par l’ambassade américaine. Il est fortement soupçonné d’être un « espion officiel » d’un de ses deux pays, voir des deux. D’après son agenda, il doit faire une conférence à Madreselva dans les prochaines semaines. Le club a décidé de l’interroger à ce moment-là.


L’association « L’Eglise du Nouvel Homme », un bref panorama a été décortiqué par les Agents Junior et Brewster qui n’ont pas pu faire du porte à porte ensembles pour des raisons évidente.


« On a beau être à Madreselva. Mener une enquête de terrain lorsqu’on ressemble au croisement d’un requin, d’un amphibien humanoïde et d’un arthropode avec des griffes de quinze centimètres, des ergots de même taille et des tentacules musculeux en guise de coiffure, cela n’aide pas toujours à avoir une réaction détendu lorsque vous sonnez à la porte. Mais je digresse, je digresse, hahahahaha, sacré Junior !! Mais la qualité des informations recueillies fut au rendez-vous »


Cette association a été fondée par un trio de personnes, il y a environ 8 mois : le pasteur Vénitio (pasteur récemment émigré d’origine équatorienne), Monsieur Falotoré (un riche homme d’affaire ayant su resté très discret jusqu’à ces derniers mois) et le troisième homme dont l’identité semble problématique. C’est clairement une association à but religieux, très proche des mouvements Pentecôtistes Protestant. Elle a connu une modification fulgurante de ses effectifs au cours des derniers mois. Elle parraine des œuvres caritatives, des centres sportifs, des programmes éducatifs, des programmes télévisuels religieux. Au moins la moitiés des colloques de M.Douglas Ramirez ont été organisés à son initiative. Elle est actuellement à son troisième dépôt de statut, les deux précédents ayant des manques évidents dans les pièces à fournir. Ce qui ne l’empêche pas du tout de fonctionner. Elle semble avoir payé les lourdes amendes à chaque fois.


« Une "Eglise" ayant un comportement un peu louche, on croit rêver, dite-donc ! »


Et enfin, la partie concernant le « marché Coyol » fut traitée par les agents Sandoval, Smith et moi-même. Tout d’abord, il a bien été revalidé que les capacités post-humaines dont les victimes ont fait preuve n’était ni technologique, biologique, biotechnologique, génétique ou chimique. Il s’agit d’un cas de transfert de pouvoir à n’en pas douter, reste à en déterminer l’origine : mystique, énergétique, etc. En se penchant dans les archives de la Jéfatura, les agents Sandoval et Smith voulaient dresser une liste de criminel connu pour exercer ce genre d’activité. Seul le nom de Xmas est ressortie car tombant dans la catégorie qui nous intéressait. Ce qui est assez problématique, car Xmas, détenteur d’une des clés de Chac (un artefact maya qu’il s’était implanté dans le crâne, lui octroyant de vaste capacité de transfert/duplication de capacité post-humaine à autrui) est décédé suite à une transformation impromptu en une sorte d’énorme entité phagocytant tout sur son passage. L’entité en question fut arrêtée à l’époque par l’action conjointe de l’agent Smith et du Tovarich – oui, le fameux champion du gouvernement Russe, l’agent Smith connait du beau monde…


Toujours est-il que personne n’a repris le « commerce »de X-mas depuis, du moins pas à notre connaissance. Mais il a été détecté un problème épineux lors de l’inspection des pièces à conviction prélevées autours de la villa de feu X-mas : une seule clé de Chac était présente sur X-mas, et se dire que certains de ses acolytes ai survécu en empotant l'une d'elle (le principal lieutenant de ce dernier n’a pas été retrouvé parmi les corps de victimes de la créature), il n’y a qu’un pas. Une vérification sur place au « marché de Coyol » s’imposait.


« Comment, vous ne savez pas ce qu’est le ‘’marché de Coyol’’, mais il fallait le dire de suite, je me serais empressé de vous communiquer les informations qui s’imposaient, mon ami ! Alors, le nom vient de la déesse aztèque Coyolxauhqui qui en plus d’avoir un nom imprononçable, avait un lien avec la lune et a fomenté une traitrise sur sa déesse de la terre de mère en la faisant tuer par ses frères afin de laver son honneur (à sa mère, bien sûr, vous ne suivez pas, bon, oui, les aztèque sont compliqués). Tout ça pour dire qu’à priori, c’était une personne tout à fait fréquentable pour qui aimaient les coups bas pour son bien, ce qui est loin d’être le commun de la population, je vous l’accorde. Le « marché Coyol » est un peu comme la déesse du même nom, une organisation pas très franche voire carrément criminelle qui regroupe pas mal d’intérêt pas toujours convergent dans plusieurs lieux plutôt neutre servant de plaque tournante à du marché noir de tout ce qu’on veut. Mais ne vous inquiéter pas, on est quand même loin d’un Cartel, vous savez. Oui, oui, je suis assez fier de moi sur cette explication, je vous en remercie ! »

Nous nous somme déplacés tous les trois sur la zone frontalière, au niveau du No man’s land du « district » de San Diego. Nous n’étions pas trop de trois pour surveiller nos arrières. Malgré tout, les agents Sandoval et Smith sont des Post-humain de grade β, cela pose le débat en cas de problème. Nous avons remonté jusqu’à Tyssio L’infirme qui possédait des informations sur les reliquats de l’organisation de X-mas. Suite à un échange rapide et de bon procédé, il nous a été révélé que ces personnes ont toutes « déménagé »avec armes et bagages vers San Sepulcro, ce qui implique une quantité d’argent assez appréciable pour déployer une structure logistique importante, et graissé les bonnes pattes, et acheté des faux papiers. Car c’est une douzaines de personnes qui ont fait le grand saut, tout de même.


« Effectivement, je passe assez vite sur cet épisode, car il y a eu de la violence, de l’écrasage d’égo local et de la petite entourloupe, rien de bien méchant mais si peu notable par rapport à la suite. Car à peine de retour à la Jefatura, que l’ensemble du club en tant qu’équipe Némesis s’est vue octroyé un rendez-vous au siège de la Noctézuma avec Cobre Tlaloc lui-même. Ceci nous a été communiqué par le directeur Nada en personne Et c’est là que nous en venons à ce qui vous concerne. Soyez donc attentif. Comment ? Et le reste avant, mais le climax, le contexte, il faut poser les base de toute bonne vérité, voyons !! Je vous le répète, soyez attentif ! »



A suivre
Des nuits du Caire à celles de Constantinople, des Rivages au Continent, des Akashas aux sentiers Umbraux, de la cité de Diis à celle d'Abyme, du Succubus Club à l'Arcologie Renraku, de la Terre vivante à Orrorsh, je reste un éternel voyageur...
hanurbaal
 
Messages: 25
Inscription: Jeu Aoû 16, 2012 12:20 am

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar hanurbaal » Mer Aoû 14, 2013 2:49 pm

7h45, le temps passe vite à ergoter autant.

Ainsi donc nous voilà partie de nos bureaux jusque vers l’accueil de la Jefatura, comme à chaque passage, nous indiquons notre destination au shaman de garde. Nous nous engageons ensuite vers l’embarcadère SanS15 qu’il nous a indiqué. Je suis toujours impressionné de quitter ce cube de verre high-tech que nous utilisons comme QG en empruntant un réseau labyrinthique et changeant de pontons de bois travaillés de façon complexes et reliés par des lianes à des pierres polies de belles tailles ayant l’aspect des hommes jaguars Olmèques. Le bruit de nos pas couvre à peine le flot lent mais puissant des rêves proches dont nous sommes séparés uniquement par ces quelques planches de bois.

« Dire que nous sommes dans le premier cercle du Temps du Rêve, cela me laisse…rêveur, hahahahahahaha !! Vous avez accomplies biens des progrès vous autres, savez-vous ? »

L’horlogerie complexe de pétroglyphe Maya entremêlées de symbole aztèque et toltèque se déplie lentement devant nous, ouvrant un portail à proximité d’un parking privé où l’Agence stocke des véhicules de services. Nous faisons quelques pas jusque là-bas. En dix battements de cœur, nous avons traversé plus de distance qu’aucun êtres humains ne serait capable de parcourir toute sa vie durant, nous sommes passé d’un monde à un autre.

Une fois dans le parking, l’Agent Sandoval prend le relais, lançant ses codes de sécurité à travers son téléphone à reconnaissance pavillonnaire. Un instant nous étions dans les profondeurs de ce parking de l’agence, celui d’après nous voilà sur le parvis du Noctezuma’s Building, une sorte de croisement improbable entre une pyramide à degrés précolombienne, un complexe d’affaire de verre et d’acier, et un phare spatial…

« Oui, vous pouvez le dire, l’Agent Sandoval est un brin tape-à-l’œil dans la sobriété de l’usage de ses capacité post-humaines ! Vous avez le bon mot, cher ami !! »

Comme un seul homme nous pénétrons dans l’un des temples de la richesse de votre système économique, fraîcheur douce, odeur florale légère, mobilier stylé mêlant l’ancien et le moderne comme un trait d’union entre deux époques. Un espace dégagé mais sans perte de place inutile, l’agencement global étant fait pour canaliser les gens et leurs sens vers ce que les maîtres des lieux désirent qu’ils voient. Le personnel de sécurité brille par son absence, mais les apparences sont souvent trompeuse, n’est-ce pas ? Il est drôle d’ailleurs de ressentir l’empreinte résiduelle de la mort sur ce parvis et ce hall d’accueil. Il est vrai que beaucoup le sont de manière violente du fait des quelques rares attentats spectaculaire dont les locaux ont fait l’objet, mais ce n’est pas le cas de toutes, bien au contraire…

« Oui, moi aussi, je repense à l’attaque de cet être synthétique aux proportions phénoménales, Dimension, c’était son nom. Il me semble que le Club sandwich est intervenu, mais je n’en suis pas très sûr. Pour les autres, le poisons, entre autre, c’est que la nature humaine ne changera jamais, me semble-t-il ! hahahahaha !!! Un simple accès de bonne humeur !»

Une jeune femme élégante, accorte, à l’air professionnel mais néanmoins naturel, nous aborde, parfaitement au courant de nos identités, une série de badges fins et racés à la main. Nous étions attendus et ils nous ont vus arrivés. Chacun prends le sien. M.Tlaloc va nous recevoir de suite, nous la suivons en direction de trois monumentaux ascenseurs, traversant l’axe du hall où s’étend au sol un impressionnant symbole néo-aztèque, emblème de l’entreprise.

Flash orangé, impression de dissolution fugace, sensation de légèreté accrue, brusque changement de luminosité, c’est à notre tour d’être surpris : un clair de Terre baigne de sa lumière bleuté le bureau en orbite du PDG de la Noctézuma.

« Soyez les bienvenus au centre international d’exploitation spatiale Héliopolis », nous lance Cobre Tlaloc. Il est seul, habillé d’un costume sobre, assis devant un bureau de verre massif nanoassemblé. Entre lui et nous, six chaises profilées, parfaitement disposées.

Après quelques politesses d’usage nous permettant de reprendre tranquillement notre aplomb, nous entrons dans le vif du sujet.

M.Tlaloc a suivi de près malgré la distance les développements de l’incident Némesis. Cela lui a causé un grave choc à ce qu’il dit. Il a donc demandé à ses analyses, et un bureau d’expert de plancher sur le sujet. Pourquoi ceci, et bien car ce n’est pas tous les jours qu’un des plus gros laboratoires pharmaceutique en orbite se crash, tout d’abord, et qu’il redoutait des possibles agressions corporatiste sur les actifs de la Noctezuma qui travaille elle aussi dans ce domaine. Et enfin, car il faut savoir être prudent dans la vie.

« S’il n’a pas les pouvoirs élémentaires de son demi-dieu de père, il use avec maestria de sa parole, de son argent et de son intellect, savez-vous ? Véritablement captivant… »

Cette décision, c’est avéré payante d’après lui. Il embraye aussitôt sur la Station sous-marine profonde Valconia II, nous demandant si nous en avions entendu parler, ce qui n’est bien évidemment pas le cas. La station a fait sécession des Etats-Unis voilà 5 ans et elle a rejoint le giron de la Noctézuma Inc, il y a 3 ans. La Noctezuma possède 49% des actifs de la société de gestion de la station, ce qui ne la rends pas propriétaire, mais lui donne un droit de regard important, tout en favorisant fortement l’indépendance de vue et les prises de décisions autonomes.

La station est donc un état indépendant privé, situé à une profondeur de 1500 m sur l’extrémité du talus continental s’étendant en face de la Californie. Elle s’étend sur une vingtaine de modules semi-enterrés raccordés les uns aux autres avec des champs extérieurs de culture d’algue en milieu profond, soit environ 18 kilomètres carré. La population est de 600 personnes sur une capacité de 1200 places. Les deux tiers sont des chercheurs, le dernier tiers regroupe les techniciens et le personnel paramilitaire de la station. Il y a là-bas des familles complètent qui y vivent, n’ayant pas revus la surface depuis tout ce temps.

Les domaines de recherche sont principalement les biotechnologies sous-marines, mais il y a un bureau d’étude en ingénierie en conditions extrême travaillant sur des nouvelles technologies antisismiques, de constructions résistante à la pression, de création d’alliages spéciaux, de conception d’engins pour la navigation profonde, etc. Cette station profonde représente un front pionnier scientifique, technologique, sociologique et humain d’une envergure sans précédente car au contraire des Îles de la Lune ou des habitats spatiaux, ils vivent certes dans des conditions environnementales extrême, mais ils sont surtout quasiment coupés du monde de par leur situation :

- Ieur situation géographique opposées aux moyens technologiques actuels fait qu’ils sont très difficiles d’accès.

- Il n’existe quasiment pas de sous-marins cargo permettant de convoyer des marchandises à ces profondeurs

- Les communications hors câble immergés sont pratiquement impossibles

« Oui, pourquoi, nous a-t’il révélé toutes ces informations ? Nous allons y venir »

C’est sur le dernier point d’isolement que M.Tlaloc est revenu. Ses équipes ont trouvé traces d’échange de communication entre la station Valconia II et l’Île de la Lune Deltavyr Inc, et ceci en dehors du système de balise flottante servant aux protocoles d’échange développé conjointement avec la Noctezuma. Le procédé se base sur une technologie de transfert de paquet d’informations hyperdenses et ultra-cryptées à travers un milieu ultra-réfractaire (ici l’eau de mer) qui est actuellement totalement inconnue. Les traces de ces échanges ont été détectées par une analyse véritablement minutieuse des émissions/réceptions de la Deltavyr Inc. La dernière en date remonte à 72h, environ 3 heures avant que l’Îles de la Lune décroche de son orbite. Les plus anciennes remontent à 6 mois après la sécession d’avec les Etats-Unis.

« C’est là où je me suis aperçu qu’au fond, nous ne savions pas grand choses de cette période de deux ans où la station Valconia II est resté totalement indépendante. Les seules informations à notre disposition, ce sont des techniques très avant-gardistes en génétique, clonage de cellule souche, culture tissulaire, botanique des profondeurs et terraformation profonde. De plus, la Noctézuma ne doit désormais plus être la seule à avoir détecté tous ces échanges de données, peut-être bien que le gouvernement américain est au courant… », nous a déclaré Cobre Tlaloc.

« En effet, pour une personne aussi puissante que lui, c’est une révélation choc, mais vous aller être servi de ce côté-là, ne vous inquiétez pas ! »

« Nous ne savons d’ailleurs plus grand-chose d’eux, la station aillant cessé d’émettre depuis 72h, et ceci doit forcément avoir un rapport avec l’Incident Némésis », nous a-t’il indiqué.

Le spectre des amas techno-organique que devinrent les employés de l’Île de la Lune Deltavyr Inc s’est imposé à tous, dissipé rapidement par le fait qu’Ammo semblait toujours actif aux dernières nouvelles mais sait-on jamais ?

Cobre Tlaloc nous a donc livré ces informations afin d’alimenter l’enquête de l’Incident Némésis et de sans doute régler un petit problème sur un site distant de la Noctezuma, même si il dit que lui et sa société assumeront l’entière conséquence des problématiques que nous relèverons sur place.

L’agent Smith a surpris tout le monde en indiquant que rien ne se faisait sans contrepartie. Sous ces airs froids légèrement à l’Ouest et sans âge, on oublie presque son siècle d’expérience dans les barbouzeries internationales les plus alambiqués… L’agent Sandoval a surenchérie que l’information était le nerf de la guerre.

« Les services sont fait pour être remboursés » leur a indiqués M.Tlaloc.

« Alors, vous ne dite plus rien, cela vous en bouche un coin, n’est-ce pas ? Je vous l’avais bien dit que c’était des gens intéressant ! Mais ce n’est pas fini ! »

Une heure plus tard, les plans les plus à jour de la station en poche et après avoir prévenu le reste de l’équipe Némésis, le Club Sandwich passe de nouveau en phase ACTION en survolant l’océan Pacifique à plusieurs centaines de kilomètre par heure à bord d’un hélicoptère de transport de troupe de La NoctéSec, filiale de sécurité paramilitaire privée de la Noctézuma. Nous arrivons jusqu’au Pitot I, navire sonde de la Noctéshore, qui s’est mis à la verticale de Valconia II, voilà plus de douze heures dans le cadre des analyses demandé par M.Tlaloc.

Nous sommes accueillis en VIP sur le navire, mais les agents Smith et Sandoval calment tout de suite le jeu en mettant en avant les accréditations Némésis afin de bousculer un peu les courbettes et remettre tout le monde en phase opérationnelle. L’ambiance se fait brièvement aussi électrique que la météo qui annonce un très gros grain.

« Savez-vous que ces accréditations Némésis sont reconnus par la Cours Corporatiste ? Ceci s’est fait de haute lutte, mais elle a concédé qu’un tel principe d’organisation temporaire pouvait lui être profitable surtout si des installations la concernant sont impactés. Mais bien entendu, les entreprises qui la constituent sont bien moins réceptives si ces mêmes installations sont à l’origine du problème…Vous n’étiez pas au courant ? Etant un ex pilote corporatiste, je me suis dit que vous aviez intégré ceci, mais cela n’a plus beaucoup d’importance. Mais je vais poursuivre. »

En 45 minutes, mes collègues ont suffisamment secoué le navire pour que le sous-marin d’exploration profonde soit avitaillé, ravitaillé, et mis à l’eau. Nous évitons ainsi de perdre une journée complète en faisant route vers une zone plus clémente le temps de laisser passer la tempête.

L’ensemble du club a pénétré à votre suite dans cet environnement exigüe, un vrai cercueil de plomb comme disais les premiers sous-mariniers. Nous laissons le Pitot I et son équipage dépité avec la consigne de rester en alerte sur zone au cas d’une récupération d’urgence.

« En effet, nous avons notre lot de petits plaisantins, comme ce roulement à bille vous l’a si bien démontré. Ah non, les révélations, ce n’est pas pour tout de suite ! Vous allez devoir patienter la fin de mon histoire, veuillez-vous calmer de suite, sinon je vous mettrez à l’amende… »

Nous avons vu l’ensemble de nos moyens de communications longue distance se couper rapidement, laissant l’Agent Smith nerveux car isolé de la rumeur électronique du monde de la surface. Après une immersion de près d’une heure nous arrivons en vue d’une lueur bleutée : le phare sous-marin de Valconia II. L’endroit semble des plus calmes, les champs d’algues profond vidés de toutes activités contrairement à ce qui nous a été spécifié en phase de briefing sur la station. Nous n’obtenons aucunes réponses à toutes nos tentatives de prises de contact quel que soit le canal radio employé. De plus, l’ensemble des parties non enterrés des bâtiments est partiellement encrouté dans des masses de coraux aux couleurs chatoyantes dignes des atolls de surface ce qui ne correspond pas aux plans à notre disposition.

L’approche délicate jusqu’au port-écluse profond est rapidement interrompu lorsqu’il devient évident qu’il ne fonctionne plus en mode semi-automatique nous retrouvant bloqué dans le compartiment de délestage. Nous suivons vos consignes afin de guider finement les bras manipulateurs rendus revêches de par la pression gigantesque de ces profondeurs.

Après de longues minutes incertaines, le système d’écluse profond se déclenche enfin, la porte principale se refermant derrière nous, l’eau en se vidant laisse un bassin d’amarrage du sous-marin. Pendant que le pont amovible se déplie depuis le quai, nous constatons de traces évidentes de violence et de combat acharnés.

Alors que nous venons de débarqué, lorsque nous arrivons sur le quai, nous avons été rapidement pris à partie. Au même moment, un nouveau dysfonctionnement fait se refermer et se remettre en eau la zone de délestage de l’écluse profonde, laissant le sous-marin et vous-même coincé dans cette zone.

« Bien entendu, pratiquement une dizaine de minutes plus tard, alors que nous cherchions dans les commandes du port, l’énorme chose s’est manifesté dehors.

Les caméras extérieures que l’agent Smith a pu faire fonctionner nous ont montré le plus grand Shitory’Gan’zu que nous ayons jamais vu accompagné d’une faune dense de familiers : plus de dix mètres à n’en pas douter !!

Et c’est là qu’il s’est mis à vouloir rentrer… »


A suivre
Des nuits du Caire à celles de Constantinople, des Rivages au Continent, des Akashas aux sentiers Umbraux, de la cité de Diis à celle d'Abyme, du Succubus Club à l'Arcologie Renraku, de la Terre vivante à Orrorsh, je reste un éternel voyageur...
hanurbaal
 
Messages: 25
Inscription: Jeu Aoû 16, 2012 12:20 am

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar Truhl » Dim Aoû 25, 2013 9:02 pm

Hé donc, pour la première fois depuis très longtemps, on a joué à Huma hier soir. :D

Le synopsis : Alors qu'une nouvelle recrue est tout juste intégrée au club, les agents sont dépêchés sur demande de la police au gigantesque centre commecial du Centro car de nombreux appels font état d'incidents de plus en plus violents impliquant les clients et visiteurs du centre.

Après une phase de présentation de la nouvelle recrue, les joueurs se rendent sur le théâtre des opérations où les forces de polices, totalement dépassées, viennent de se faire refouler du centre commercial sous les assauts des clients à l'intérieur. Ils décident de passer par les hangars de déchargement pour éviter une attaque frontale et s'infiltrent avec succès dans les lieux. Ils se trouvent vite face à des scènes de violences et de vandalisme dans un chaos le plus total.

Ils s'attellent donc à secourir les innocents barricadés dans certaines boutiques, harcelés par des gens dans un état de rage extrême, jusqu'à arriver au niveau des portes d'entrée qu'ils vont débarrasser de leurs sentinelles et enfoncer pour permettre aux forces de police de retourner à l'intérieur, accompagnés de renforts.

Pendant ce court répit, deux agents remarquent un détail étrange : les assaillants ont tous pour point commun un collier autour du coup, qui est un objet publicitaire distribué massivement pour la promotion d'un blockbuster à venir prochainement...

Un de ces colliers est envoyé par le speeder du groupe au labo pour analyse, prouvant au passage son pouvoir d'énervement du porteur. :twisted:

Histoire d'équilibrer un peu les forces, le club échafaude un plan diabolique : faire s'amasser la foule au niveau d'un point de rassemblement pour que la shaman/sorcière du groupe puisse lancer une aura de terreur assez sale. :shock:

Il reste encore pas mal de monde à appréhender ou à calmer, et la résistance dans les étages supérieurs est féroce (en témoigne la moto qui s'écrase au beau milieu du hall d'entrée) et nos agents se mettent en quête de libérer les agents de polices coincés au niveau du PC sécurité, en attendant de mettre la main sur le responsable de tout ce bazar...

La suite au prochain numéro...
Genuine quality might power 'n true since 1982
Truhl
 
Messages: 81
Inscription: Dim Aoû 23, 2009 2:34 pm
Localisation: Bordeaux

Re: T'as joué à numanidine hier ?

Messagepar marsup » Mar Nov 19, 2013 7:18 pm

Salut à tous,

Je rejoins la famille des personnes ayant masterisé Humanydyne :D

Après avoir masterisé l'épisode 0 avec l'équipe Morningstar, mes joueurs étaient intéressés par cet excellent jeu.

Du coup, sur un périple de 3 jours (cool le Lundi férié ^^) où j'ai pu faire commencer mes joueurs fraichement créés dans un scénario d'introduction.
Période d'Halloween oblige, j'ai repris quelques idées du scénario "Halloween in San Sepulcro" avec la musique d'ambiance qui va bien (BO "The Thing", "Halloween", "Vendredi 13"...) pour cette intro commune.

Le cadre : Un maison ancienne type "maison d'Amityville"

Action : Mes Pjs se sont tous réveillé dans un grand salon lugubre en compagnie de 5-6 autres PNJs
Après avoir fait connaissance, la blonde hystérique est la première à ouvrir la porte et la première à mourir sous le coup de couteau de Michael Myers...
Le reste de l'intro, vous le devinez, a été une véritable boucherie pour les PNJs avec les apparitions de Jason Voorhees et de Ghostface. Les PJs ne savaient plus s'ils allaient se faire poignarder dans le dos ou si le téléphone n'allait pas sonner avec un Ghostface au bout du fil...

Les PJs ont pu fouillé la maison tout en évitant les attaques de tueurs et tombé sur une cache secrète dans la cave. Celle-ci leur a donné des indices pour découvrir l'origine de l'apparition des tueurs "télévisés".... Je suis certain que vous attendez la suite ....

Le tueur n'était autre que la fille qui habitait cette maison avec un pouvoir démesuré d'illusion Mentale. Complètement tarrée et accro aux films d'horreurs, elle avait décidé de faire sa propre TV réalité grace à son pouvoir et avait plongé les PJs dans son délire.

Résultat de cette intro, tous les PJs et 1 PNJ ont pu s'en sortir.
Etant donné le massacre, un débrief complet a été fait par l'Agence Humanydyne. Celle-ci a constatée chez certains des aptitudes pour la résolution de cette affaire et la volonté de mettre hors d'état de nuire un post-humain complètement dégénéré.

Les PJs sont alors engagés par l'Agence...

Dans la foulée, je commence le scénario 1 ... Mes joueurs sont enchantés et moi aussi :P
marsup
 
Messages: 1
Inscription: Mar Nov 19, 2013 4:54 pm

PrécédenteSuivante

Retourner vers Humanydyne.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité

cron