Scénarios Express

Rendez-vous au Titty Tequila club !

Modérateur: Brain.Salad

Scénarios Express

Messagepar Olivier » Mar Déc 18, 2007 11:37 pm

Moins dévellopé qu'un scénar officiel, moins anecdotique qu'un Interludio, un scénario express est un synopsis d'intrigue facile à dévelloper que vous pouvez aussi bien utiliser comme intrigue secondaire pour booster le rythme d'une partie ou comme intrigue principale sur laquelle il sera facile d'improviser si vous n'avez rien sous la main...

Hira de la Muerte

Un type fantastique ce Johny GoodBoy. La coeur sur la main, toujours prèt à rendre service ou à faire des heures sup', ce collègue de travail fiable et bosseur n'a qu'un défaut: c'est un véritable trou du c... avec les femmes.

Véritable séducteur, il empile au minimum une nouvelle conquète par semaine, dont il use et abuse avant de la larguer tel un mouchoir usagé.

Le problème est qu'il est marié, et qu'en échange des inestimables services qu'il rend volontier aux PJs, il leur demande régulièrement de lui servir d'alibi auprès de sa digne et dépressive épouse, Lyddy Hot/GoodBoy..

Cela pourrait devenir un 'gag' récurent de votre campagne.

"Ah non, désolé madame, votre mari est sur une 'affaire' brulante. Halala, il en a bien pour toute la nuit... Non, il ne resque rien, c'est le genre à se 'protéger'...Oui, je lui dirai d'aller chercher vos antidépresseurs et d'ammener les enfants à l'école"

"Ahh, non, Johny ne peut pas vous rappeler, il travaille sous couverture"

...

Début: Confrontés à une brusque hausse de la criminalité due à d'inexplicables actes de violences, les Pjs seront aiguillés par Jonhy (en échange des services habituels) vers un étrange traffic de médicaments. Cela tombe bien, leur enquète sur un mystérieux 'Eventreur de Strip teaseuse' ne mène nulle part...

Une petite Corpo pharmaceutique connaissant des difficultés de trésorerie aurait 'bradé' une partie de son stock et aurait déclaré un vol (escroquerie à l'assurance+vente nette sans impôt).

Le problème et que le 'stock' en question ne seraient pas de 'vrais' médicaments mais essentiellement des périmés reconditionnés (achetés pour 3 fois riens à des pays du tiers monde). D'où de multiples accidents...

Nous vous laissons develloper le shéma classique: un comptable veut témoigner contre les dérives de son ancienne entreprise en échange de l'immunité. Les Pjs doivent le cacher jusqu'à son témoignage préliminaire devant le Grand Jury *. Son ancienne entreprise engage des mercenaires pour l'éliminer, tout en subissant elle même les représailles des entreprises qu'elle a floué sur la qualité... Ca vous tentre une petite guerre corporatiste ?

Autre problème, parmi les stocks de médicaments périmés se trouve de l'Ephydine et des boosters à super soldats. De parfaits citoyens Lambdas se mettent subitement à pèter les plombs (style, le film 'Chute Libre' J'voulais juste un Mac Morning)

Certain dévellopent même des super Pouvoirs...

Le tout expliquant la crise de violence subite que subit San Sépulcro depuis deux semaines...

Le climax sera le moment ou les joueurs se rendront compte que l'un des pires bargeot qu'ils traquent depuis le début de l'enquète (Hiro de la Muerte, aussi appelé L'Eventreur de Strip Teaseuse) sur la scène de crime duquel ils ont peut être commencé leur scénario -ou le précédent- n'est autre... que Lyddy Hot, la femme de leur collègue, rendue folle par ses médicaments- et par le comportement odieux de son époux.
Ainsi que par les explications vaseuse des PJs.

La malheureuse s'est mise en tête de supprimer les 'pécheresses à gros seins' (habillée en Super héroïnes) qui incarnent à ses yeux la tentation pour son tendre époux...

La conclusion idéale serait d'arriver à empècher "l'Hira de la muerte" de supprimer sa dernière victime (la maitresse en titre de son mari) puis de se suicider avec ses enfants après avoir craché ses quatres vérités à son salopard de mari...

Qui a dit: les histoires d'amour finissent mal, en général ?


Note: * témoignage préliminaire devant le Grand Jury. Dans la plupart des pays d'amérique, la justice avant de décider si une affaire aura droit à un procès ou pas procède à une audience préliminaire devant une cour sépciale appelée le Grand Jury.

C'est en général très rapide. C'est là qu'on décide si une affaire sera jugée ou pas, si on doit demander une caution pour un prévénu, ou auprès de laquelle on peut -éventuellement- plaider coupable et s'en tirer avec une peine minimale ou une amende (négociation avec l'Attorney/procureur)
Dernière édition par Olivier le Mer Déc 19, 2007 6:14 pm, édité 7 fois.
Olivier
 
Messages: 19
Inscription: Mar Déc 18, 2007 10:17 pm

Messagepar docseb » Mar Déc 18, 2007 11:47 pm

les rita mitsouko?
Avatar de l’utilisateur
docseb
 
Messages: 212
Inscription: Lun Jan 15, 2007 10:49 am
Localisation: Autour de nantes

Messagepar Olivier » Mer Déc 19, 2007 12:34 am

les rita mitsouko?


Perdu !

Petit dévellopement possible au synopsis précédent: et si cette affaire n'était pas une sordide escroquerie, mais plutôt une 'Black Op' de déstabilisation d'un gouvernement étranger (américain?) pour décrédibiliser San Sepulcro à la veille d'une intervention très attendue du Conseil du Tlacocan à l'ONU ?

Le représentant du pays contrerait alors 'Comment, vous osez nous critiquer pour nos manquement aux droits de l'homme alors que vous avez du décréter l'état d'urgence sur votre propre territoire ?' 8)
Olivier
 
Messages: 19
Inscription: Mar Déc 18, 2007 10:17 pm

Messagepar Olivier » Mer Déc 19, 2007 1:13 am

Voici une autre idée de synopsis 'instantané'. Attention, il est d'une simplicité désarmante, d'une originalité quasi nulle, mais extrèmement facile à mettre en scène.

Unchained Melody.

Les Pjs sont envoyés arrèter dicrètement un gros trafficant (de médicament 8) ?) sur un territoire étranger pour le ramener afin qu'il soit jugé par la justice de San Sepulcro. Ils doivent donc agir en toute discrétion.

=> Gros problème. Arrestastion médiatique par les autorités locales.

Avant d'être entrainé à l'intérieur d'un fourgon cellulaire, il hurle face aux caméras "J'offre 5 millions CASH à ceux qui me feront sortir de taule".

Voilà qui offre une parfaite 'couverture' pour qu'il se laisse entrainer par les Pjs... S'il parviennent à le récupérer...

Nos amis vont-ils choisir la méthode brutale (attaquer le fourgon lors du transfert du détenu- cf Nid de guèpe) ou subtile (s'infiltrer dans la prison pour mieux en sortir le prisonnier - cf Prison Break)

Mais les difficultés ne s'arrèteront peut être pas aux matons et à l'escorte... qui sait si la proposition n'a pas suscité une concurence féroce dns le milieu des mercenaires... ou si le successeur potentiel du Parrain n'a pas décidé de lancer ses propres tueurs pour que son Boss ne revienne jamais "aux affaires" ?

Enfin, il faut espèrer qu'aucun PJ ne se laissera tenter, car le Trafficant tiendra parole et offrira à tout 'traitre' une place de choix dans son organisation...
Olivier
 
Messages: 19
Inscription: Mar Déc 18, 2007 10:17 pm

Messagepar docseb » Mer Déc 19, 2007 3:32 pm

Salut,
j'aime bien ce petit scénario: rapide, pas très compliqué ni à comprendre ni à faire jouer. Bref, un bon choix pour une après midi improvisée.

de plus, sans vulgarité, le message passe aussi bien: que du bon!


en tout cas, merci bien, un petit scénario rapide, ça peut toujours servir!!!
bonne continuation!
Dernière édition par docseb le Mer Déc 19, 2007 11:31 pm, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
docseb
 
Messages: 212
Inscription: Lun Jan 15, 2007 10:49 am
Localisation: Autour de nantes

Messagepar Olivier » Mer Déc 19, 2007 5:19 pm

Alors, cherchons des succédanés plus adéquats

- "dont il use et abuse avant de les jeter, tels des mouchoirs usagers."

- "de supprimer les 'pécheresses tentatrices à gros seins'" ?

Hélas, je crains que la journal du 20 heures apporte à un jeune public plus d'horreur que ne le ferons jamais mes subtilité orthographiques...

...sans parler d'un des scénarios officiels ou les joueurs tombent en plein tournage d'une orgie hermaphrodite. Peut être n'est pas adapté à un jeune public ? 8)
Olivier
 
Messages: 19
Inscription: Mar Déc 18, 2007 10:17 pm

Messagepar Olivier » Mer Déc 19, 2007 6:28 pm

Voici un troisième scénario Express.

Comme vous l'avez compris, j'adore situer mes intrigues à partir de l'entourage de mes Pjs. Cette intrigue est donc tirée de la vie intime d'un autre collègue de mes pjs, un excellent flic.

Albert Petipas, dit "BigDaddy'

« Monsieur Petipas est un petit homme bien mis, toujours élégamment vêtu de gris, aux cheveux poivre et sel.
Charmant avec les dames, bien noté de sa hiérarchie, Albert Petipas affronte avec un calme surprenant l’adversité sans nom qui est le quotidien de la police.

Monsieur Petipas a un secret. Comme cela arrive dans les meilleurs romans, monsieur Petipas avait un frère jumeau qu’il dévora dans le ventre de sa maman.

Lorsque son médecin lui annonça la nouvelle, Madame Petipas le vécu assez mal. Elle entreprit de redresser la situation en torturant Albert durant toute son enfance afin de ‘Tuer le mal en lui’. Vexation, humiliation, longues nuits passée dans la cave, obligation de manger ses excréments…Albert sortait de ces épreuves sans cesse meilleur, c’est à dire plus calme, repentant et psychotique.

Partagé entre son désir de bien faire et sa haine incontrôlée de l’humanité, M Petipas rencontra sa vocation à la fin de sa scolarité, quand la fille la plus populaire du lycée l’invita au bal de fin d’année.

Hélas, elle commit l’erreur de faire une remarque désobligeante sur sa Maman chérie. Ne voulant pas gâcher une soirée aussi parfaite, Albert l’étrangla, la viola, puis fit disparaître son corps en le dévorant.

Albert participa avec zèle aux recherches, et sa peine lui assura la considération de tous ses camarades, ainsi que de la presse locale.

Albert Petipas venait de comprendre sa vocation : être un héros, vivre dans l’admiration générale, accéder au bonheur par la notoriété.
Il entra dans la police. Et y fit carrière.

Le jour, il combat le crime avec une obstination qui force l’admiration.
La nuit, il torture des femmes (pardon, des ‘putes’) dans la cave contiguë à son garage. Ensuite, il va prendre une bonne bière.

Et le week-end, il va s’occuper de sa vieille Maman infirme. Monsieur Petipas a une vie bien remplie.

Hélas, M. Petipas a un vice : il est un peu dépensier.
Certes, le corset tranchant destiné à son gorille violeur du gabon, ou son incinérateur dernier cri sont indispensables à son bien être, mais essayer de vous payer tout cela avec un misérable salaire de policier !

Alors, M. Petipas a été forcé de prendre ses dispositions pour améliorer son niveau de vie. Il emprunta un peu d’argent à un petit maffieux( M Giovani), et lui fournit régulièrement la dope sur laquelle il réussissait à mettre la main.

Mais ces gens-là ne sont pas fiables… Pris la main dans le sac, le dit Maffieux proposa un marché : le nom d’un ripoux contre une réduction de peine.

Planqué dans la police des polices dans un hôtel minable, Giovani se croit à l’abri.
Mais M Petipas est très aimé, alors que cette ordure de maffieux ne cherche qu’à sauver sa peau.
Sans trop de difficulté, M Petipas apprend l’adresse…Il va agir…Bientôt…Cette histoire le contrarie, car il n’a même pas le temps de jouer avec cette succulente jeune fille qui est venu l’entreprendre chez lui pour qu’il vote en faveur du sénateur Mac Kingsley.

La coquine va jusqu’à prétendre que le sénateur est son Papa, et qu’il lui donnera une bonne rançon s’il la fait sortir du vivarium.
Mais qui peut faire confiance aux jeunes, de nos jours ?

Monsieur Petipas est très ennuyé."
Olivier
 
Messages: 19
Inscription: Mar Déc 18, 2007 10:17 pm

Messagepar Olivier » Mer Déc 19, 2007 7:08 pm

Un petit scénario rigolo, qui commence comme un interludio mais qui va déboucher sur une intrigue un peu plus grande...
Ce scénario ne convient pas à une enfant de moins de 18 mois.

DreamTime Break

Nos SuperAmis sont appelés en renfort pour résoudre une étrange prise d'otage.

Un 'terroriste' a pris en otage un MidNight (un centre pour super héros SDF ou handicapés) et menace de faire sauter une 'bombe sale' (Dynamite+barre de radium) si on satisfait pas ses demandes délirantes.

Le jeune homme en question (Un skinhead au corps couvert de tatouages)hurle des slogans racistes, lance quelques rayons énergétique a faible intensité sur les voitures de police, etc...

Il se laissera facilement arrèter. Il clamera ses convictions racistes jusque dans le tribunal qui le condamnera sans surprise à la perpétuité dans les terres négatives.

Fin de l'histoire ?

Non. De loins en loin, les Pjs continueront à entendre parler de Wentworth Miller, le jeune homme en question lors de leurs enquètes ultérieures.

Mais pas en tant que raciste. En tant qu'apprentis shaman mèlé à d'étranges magouilles...

Wentworth avait quité son travail du jour au lendemain après le condamnation de son demi frère, condamné pour le meurtre étrange de la fille d'un membre du conseil du Tlacotlan.

Après une enquète, et la découverte d'une des planques secrètes de Wentworth, ils découvriront le sujet de l'obsession du jeune homme.

Comment faire sortir un condamné de la prison à priori inviolable des Terres négatives...

Wentworth Miller ne possèdait aucun pouvoir, et n'était pas enregistré en tant que Shaman. Dans sa planque, on retrouvera les fameux médicaments interdits (cf scénarios précédents), les plans d'une bombe 'sure' (ne pouvant pas exploser) et les shémas d'un étrange rituel (un tatouage) qui ne devrait devenir 'actif' qu'une fois le sujet plongé dans le temps du rêve...

Les supérieurs des PJs, une fois mis au courant, les enverront en infiltration dans les terres négatives pour essayer de découvrir si une gigantesque évasion ne se tramerait pas...

'Déguisés' en prisonnier, les Pjs ont vraiment intéret à garder leur identité secrète, car beaucoup d'anciennes 'relations' les attendent là bas...
Olivier
 
Messages: 19
Inscription: Mar Déc 18, 2007 10:17 pm

Messagepar Brain.Salad » Mer Déc 19, 2007 9:54 pm

Olivier a écrit:Alors, cherchons des succédanés plus adéquats

- "dont il use et abuse avant de les jeter, tels des mouchoirs usagers."

- "de supprimer les 'pécheresses tentatrices à gros seins'" ?

Hélas, je crains que la journal du 20 heures apporte à un jeune public plus d'horreur que ne le ferons jamais mes subtilité orthographiques...

...sans parler d'un des scénarios officiels ou les joueurs tombent en plein tournage d'une orgie hermaphrodite. Peut être n'est pas adapté à un jeune public ? 8)


Non, mais moi j'ai le droit 8)
aka Willy Favre
Avatar de l’utilisateur
Brain.Salad
 
Messages: 1114
Inscription: Dim Mar 26, 2006 6:54 pm

Messagepar docseb » Mer Déc 19, 2007 11:36 pm

Merci beaucoup pour les changements!

En tout cas, pour la suite que tu nous as donné, tu as réussi à passer un message fort, en véhiculant des idées qui ne sont pas forcément simple à aborder.... et tout ça sans vulgarité. Tu vois que tu peux y arriver ;)

Bonne continuation

ps: je persiste sur les rita mitsouko. Les histoires d'amour finissent mal, en général: c'est la première chanson de l'album "the no comprendo"...
Avatar de l’utilisateur
docseb
 
Messages: 212
Inscription: Lun Jan 15, 2007 10:49 am
Localisation: Autour de nantes

Messagepar J Le Fou » Jeu Déc 20, 2007 10:19 am

docseb a écrit:ps: je persiste sur les rita mitsouko. Les histoires d'amour finissent mal, en général: c'est la première chanson de l'album "the no comprendo"...


certes, d'ailleurs fred va me manquer, quel duo, j'ai vu le dernier concert des rita à Grenoble, juste avant la mort de fred, même s'il n'était déjà plus sur scène, c'était quand même un très bon concert. Sans lui les rita c'est fini....

Sinon elles finissent mal car toute bonne chose à simplement toujours une fin. Sinon il y a aussi un film du même nom début année 90 non?

Pour revenir au sujet, le coup prison break c'est interressant (en tout cas ça m'a fait bien sourire), enfin si on colle pas trop à la trame de la série ou si on à la chance d'avoir des joueurs qui n'en n'ont jamais entendu parler.

Le coup des 5 million pour la libération c'est pas aussi dans un film? avec genre des agent genre du swap ou un truc dans le genre?

en tout cas c'est encore la preuve qu'absolument tout est recyclable pour faire un bon scénario.

bon initiative que ce sujet!


P.S. : Salut, moi c'est J de mon vrai nom Eric, j'ai acheté humanydyne et les nouveaux russes il y a 15, jours. Je pense faire jouer un scenario de découverte à mon groupe puis créer peut-être un second groupe de jeu pour me lancer dans la campagne, mal grès un boulot bien prennant, j'aurais peut être le temps d'avoir une double activité rolistique de meujeu parce que malheureusement les rita ont raison.
VI VERI VENIVERSVM VIVVS VICI.... Mouais... C'est ça, à d'autres! Gna ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha...
Avatar de l’utilisateur
J Le Fou
 
Messages: 8
Inscription: Jeu Déc 06, 2007 3:16 pm
Localisation: Chez moi devant mon ordi (Grenoble)

Messagepar Olivier » Ven Déc 21, 2007 8:44 pm

Le groupe de Death Metal le plus célèbre au monde, Metalocalypse, va prochainement donner un monstrueux concert à San Sepulcro.

Du pays entier afflux fan et protestataires dans une ambiance de fin du monde.

Les shows de ce groupe sont célèbres pour leurs 'dérapages' et accidents. Il est d'ailleurs coutumier que les fans signent à un renoncement à tout préjudice corporel pouvant leur arriver à l'entrée du spectacle.

L'Eglise catholique menace de procéder à une rarissime excommunication massive de tous les participants. Le groupe réplique en annonçant l'arrivée d'un Prince des Enfers pendant le spectacle.

Bref, l'ambiance se réchauffe dangereusement...
les Pjs sont chargés par leur hiérarchie de surveiller tout cela de très près...

Hélas, le danger ne surgira pas là ou on pourrait l'attendre. Pas d'attentat, pas d'apparitions extradimensionelles (juste une nouvele chanson nommée "le Prince des Enfers"), peu de vrais débordement...

Non. Le danger vient de l'arrivée en ville d'un 'célèbre' chimiste américain (Carl Smithon), une semaine plus tôt.

Ce chimiste du milieu est un spécialiste des designers drugs (drogues synthétisées et distribuée avant qu'elles ne soient classées comme narcotique).

Décidé à prendre sa retraite, il est venu proposer aux Stupergangs les plus riches de lui acheter la formule de son nouveau produit, une drogue extrèmement puissante, facile à fabriquer à partir de produits légaux, à haute addictivité.

Son coût de génie est surtout marketing, l'appeler 'le Prince des Enfers' et le distribuer en masse pendant le concert pour en faire LA drogue à la mode... Milliards de dollars en perspective !

Après avoir fait le tour des principaux Caîds de la drogue et distribué de nombreux échantillons en ville, M Smithon s'est tranquilement installé à l'hôtel Hilton, espèrant recevoir des propositions allèchantes.

Hélas, craignant de se faire dépasser par les offres ses collègues narco traficant, un StuperGang (La Macha Salvatrucha) préfère envoyer un super-commando l'enlever dans ses appartements pour l'enlever.

Les autres Stupergangs vont donc se mettre sur le sentier de la guerre pour récuper le fameux chimiste, faisant passer le massacre de la Saint Valentin pour une partie de pèche...

Le pauvre docteur va donc changer de 'partenaire' plus souvent qu'une gamine dans une orgie de Hell's Angels...

Le plus étrange est qu'en plongeant dans l'enquète, nos super Amis s'appercevront de la présence d'Agents du CMAD cherchant eux même à récupérer le Bon Dr Smithson.

Les Etats Unis veulent ils empècher l'arivée d'une nouvelle drogue, ou ses services récupérer la formule pour financer leurs Blacks Ops (comme Corée, au Vietnam...authentique.) ?

Qui a dit que le crime ne payait pas ?

* Les effets du 'Prince des Ténêbres': confiance en soi, euphorie, légère hallucinations, sentiment de puisance, disparition de tout sentiment désagréable (déprime, faim, douleur, besoin de sommeil...)
- Addiction physique forte, addiction psychologique majeure.
- Facilement fabricable avec 6 produits obtenus sans ordonance en pharmacie.
Dernière édition par Olivier le Dim Déc 23, 2007 6:17 pm, édité 1 fois.
Olivier
 
Messages: 19
Inscription: Mar Déc 18, 2007 10:17 pm

Messagepar Olivier » Sam Déc 22, 2007 1:42 am

et tout ça sans vulgarité. Tu vois que tu peux y arriver


Je te remercie. Je suis en train de réfléchir à "La valse des chiennes", un scénario sur des gériarques super pédophiles.
Olivier
 
Messages: 19
Inscription: Mar Déc 18, 2007 10:17 pm

Messagepar Olivier » Dim Déc 23, 2007 6:35 pm

La Negra Madre

A la lisière de la Madreselva se trouve une antique chapelle catholique consacrée à la vierge Noire de Guadaloupe, datant du 16° siècle.
Cette protectrice des pauvres est l'objet d'étranges pélerinage. Les pauvres, les humbles, les humiliés s'y rendent parfois nuitamment pour implorer la mort de ceux qui leur ont fait du mal.

Si la chapelle est désertée de jour, on peut y voir un nombre impressionant d'ex voto et de témoignages de piété.
Le plus étonnant est que la chapelle est - a priori- désacralisée. L'Eglise catholique ne la reconnait plus, et c'est uniquement la piété populaire qui l'entretient.

Mais le plus étrange est que les prières que l'on y déposent sont souvent suivis d'effet.

Si on était très bien informé, 'on' pourrait prétendre que les jeunes tueurs employés par les NarcoGangs s'y cachent pour y entendre les supplications et accomplir leur premier contrat 'gratuitement', pour l'amour de Dieu, avant d'intégrer définitivement leur gang.

En récompense de leur piété, ils recevraient le pouvoir de tuer ou de mourir sans souffrances. Ils appellent leur Sainte patronne 'La Vierge des Tueurs'.

Mais pour conserver cette 'divine' protection (et aller au Paradis malgré leurs péchés), ils devraient une fois l'an se cacher dans l'ombre de Marie de Guadaloupe et devenir la bras armé secret de quiconque murmureraient vengeance auprès de la Vierge...

Effectuer une surveillance policière de ce Saint Lieu serait une mauvaise idée. Le coupable se ferait l'ennemi mortel de tous les tueurs professionnels catholiques de San Sepulcro...

Les Narcocorridos, ces chants des rues ventants les exploits des héros de la pègre (authentiques NDLR) font parfois allusion aux 'Sicarios' obligés d'accomplir un de ces voeux sacrés à l'encontre d'un de leurs proches...

Un Pj faisant un peu trop de 'victimes collatérales' pourait bien voir son nom murmuré par une mère de famille éplorée devant le Vierge noire, et se faire régulièrement attaquer, sniper, plastiquer... par des tueurs de tout horizon...

La seule solution pour y mettre fin: faire à genoux le pélerinage de la Santa Madre de Guadaloupe pour réclamer l'absolution de ses pèchés.

Il deviendrait alors intouchable car 'Pardonné'...jusqu'à la prochaine fois...
Olivier
 
Messages: 19
Inscription: Mar Déc 18, 2007 10:17 pm

Messagepar Olivier » Lun Fév 23, 2009 1:42 am

Interludido: (Arrière plan d'ambiance ponctuant un scénario ou une campagne)

Du jour au lendemain, des dizaines de personnes mortes et enterrées depuis moins de 2 ans retournent chez elles, tentent de reprendre leur travail...

Non, elles ne tentent pas de manger les vivants. Elles semblent bien vivantes telles qu'autrefois. Elles paraissent étrangement sereines, malgré les drames familiaux qu'elles suscitent. Leurs tombes sont intactes, mais bel et bien vide si on les inspecte. Il sont lents, un peu déphasés, mais cohérents.

Elles ne parlent jamais de ce qu'il leur est arrivé.

Elles ne dorment pas. Chaque nuit, elles sortent faire des dizaines de kilomètres en un lent ballet à travers la ville avant de rentrer chez eux ou de retourner au travail.

Elles ne sont jamais violentes.

Par contre, leur retour cause de nombreux suicide ou actes de violences des anciens proches qui ont fait leurs deuils, se sont remariés...

Les 'Revenants' ne sont pas sans poser de nombreux problèmes aux autorités: Quid des héritages ? Quel est leur statut juridique ? Ou loger ceux qui sont rejettés par leurs familles ? Faut-il réintégrer ceux qui en font la demande dans leur ancien travail, condamnant de nombreux 'vivants' au chômage ?

Une nuit, tous les 'Revenants' se regrouperont pour descendre au plus bas des égouts souterrains de San Sepulcro. Ils sont partis comme ils sont arrivés.

On ne les reverra jamais.
Olivier
 
Messages: 19
Inscription: Mar Déc 18, 2007 10:17 pm

Suivante

Retourner vers Humanydyne.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité