Keltia

Les Royaumes de Bretagne au temps d'Arthur Pendraeg (Pendragon)

Modérateurs: Neko, Florrent

Re: Keltia

Messagepar Namergon » Mer Juil 11, 2012 9:42 pm

Neko a écrit:
J'en commence la lecture et n'ai pour l'instant qu'une question : à quoi sert le pictogramme p. 3 et comment s'en sert-on le cas échéant ?


C'est en fait un QR code (Quick Response code) et si tu as un lecteur de flashcode (Iphone ou autre téléphone muni de cette application), cela t'envoie sur notre site...:D


Alors en fait je posais la question parce que j'avais une appli lisant les QR codes et je connais un pe ules QR codes et le picto n'en est pas un (les QR codes comportent des petits carrés servant de repère par exemple), et un élément de ma réponse m'a donné la voie : c'est un "simple" flashcode, et mon appli était, disons, un peu limitée (aux QR codes uniquement). C'est réglé maintenant, merci ! :mrgreen:
http://www.7emecercle.com/shayo/shayo_pack_01.png
Avatar de l’utilisateur
Namergon
 
Messages: 249
Inscription: Dim Mar 18, 2007 12:49 pm

Re: Keltia

Messagepar Thinjine » Mer Aoû 15, 2012 7:37 am

Voilà je l'ai...yessssssssssssssssssssssss
De la part d'un p'tit Suisse perdu dans les montagnes....
Avatar de l’utilisateur
Thinjine
 
Messages: 11
Inscription: Mar Juin 14, 2011 9:13 pm
Localisation: Fribourg

Re: Keltia

Messagepar Icarasht » Dim Aoû 19, 2012 3:59 pm

Et voilà, lecture du bouquin terminée (merci mes 15 jours de vacances) et donc ma petite critique qui s'en suit.

Tout d'abord, la qualité du bouquin est excellente. Les illustrations belles, la déco des pages ni trop fouilli, ni trop sobre. Reste juste quelques coquilles surprenantes (fautes grossières attirant l’œil) ne gênant pas la compréhension. Du beau travail, dans la même lignée que Qin et Yggdrasill. Pas de mauvaise surprise.

Le thème : je n'avais pas peur d'un énième traitement du mythe d'Arthur et j'ai même été agréablement surpris de cette version plus terre à terre, plus historique, où toute l'influence chrétienne a été mise de côté. Le jeu n'en est que plus réaliste. Là où le mythe classique demeure très féérique, très merveilleux, ici on est dans le vrai, intrigues politiques, guerre sanguinaire, chute d'un empire et balbutiement d'un monde nouveau. Je suis d'ailleurs très satisfait de l'ambiance rendue à la lecture du jeu. On sent parfaitement le mélange de rejet et d'acceptation de ce qu'apporta l'Empire Romain, avec des gens impérialistes et d'autres que je qualifierais maladroitement de celtiques. Sans parler des différentes tendances religieuses, ça j'adore ! La Bretagne est dans une période instable, de transition et c'est parfaitement rendu par le livre. Comme ce n'est pas une période que j'affectionne particulièrement, je n'ai pas opté pour un collector et finalement, je me dis qu'une belle carte format A3 ça l'aurait fait !

Ensuite, il m'a fallu une ou deux lectures pour comprendre qui est où, est quoi et fait quoi. Il y a beaucoup de royaumes, de personnalités, d'intrigues politiques et comme d'habitude pour moi, la lecture de la liste de ces souverains, la description de leurs terres et de leurs mentalités s'est révélé d'abord fastidieuse avant de prendre une meilleure saveurs quand j'ai commencé à piger le bordel. Quand on saisit tous les liens familiaux, politiques et diplomatiques, on se rend compte de la richesse de l'intrigue qui sera développée dans la campagne. Il faut juste passer ce cap "chiant" de la première lecture où on a du mal à savoir qui est qui et habite où.

La lecture de la vie quotidienne fut pour moi, comme pour Yggdrasill et Qin, vraiment agréable. On y apprend beaucoup de choses et il y a de quoi immerger ses joueurs beaucoup plus facilement dans la partie. Excellent travail là encore. Les plus assidus auront surement remarqué que certains textes sur les germaniques sont les mêmes que ceux trouvés dans Rois des Mers à un poil de cul près. :mrgreen:

Puis viennent les règles et là encore, même si je les trouve équilibrées, cohérentes et accessibles, je n'arrive pas à accrocher. Je ne saurais pas dire pour quoi, je crois que c'est simplement une question de goût. Où peut-être que j'aurais apprécié un système d'avantage simulationniste pour un jeu avec autant de combat. J'avais eu la même sensation avec Yggdrasill. Pire, je n'ai aucun problème à faire jouer avec elles... Bref, même si ces règles ne sont pas ma tasse de thé, elles tournent et sont efficaces. Peut-être un poil "vieillottes" à l'heure où la mode semble se lancer sur des choses plus indies mais je ne suis pas non plus un fervent adepte des systèmes exotiques (comment dire tout et son contraire :mrgreen: ).

Enfin j'ai trouvé le scénar un peu maigrelet comparé à ceux d'Yggdrasill ou de Qin. C'est le scénar d'introduction de la campagne, il permet de tester les règles, de s'imprégner de l'univers et de poser les bases, mais il est court et j'ai peur que les PJ (dont les joueurs ne connaîtront absolument pas le monde et ses protagonistes) y soient un poils passifs, surtout durant le Conseil. Après, qu'il soit le scénar d'intro d'une campagne est un choix à faire. Certains préfèrent cette solution, d'autres s'orienteraient vers un scénar bateau jouable en one-shot. Pour ma part, je préfère avoir un scénar d'intro. Je suppose que sa légèreté comparé à celui d'Yggdrasill vient du fait de la présence d'un scénar dans le livret de l'écran.

Si je devais mettre une note ce serait 3.5 sur 5. Perte de 0.75 points sur le scénar, bon mais léger. Et 0.75 sur les règles qui ne m'emballent toujours pas. Je ne sais pas si je le ferais jouer un jour car je préfère l'univers d'Yggdrasill et qu'il y a matière à jouer pas mal d'heure mais je ne regrette absolument pas l'achat. Je pense même que j'achèterais le reste de la gamme.
Icarasht
 
Messages: 44
Inscription: Ven Déc 04, 2009 1:36 pm

Re: Keltia

Messagepar Traquemort » Mar Aoû 21, 2012 12:13 am

Entièrement d'accord avec cette critique sauf sur un point, le système de règles, que je trouve perso, bien assez lourd comme ça (je pense surtout aux combats)...
Avatar de l’utilisateur
Traquemort
 
Messages: 37
Inscription: Sam Aoû 11, 2012 1:57 am

Re: Keltia

Messagepar Neko » Mar Aoû 21, 2012 2:44 am

Icarasht a écrit:Où peut-être que j'aurais apprécié un système d'avantage simulationniste pour un jeu avec autant de combat. J'avais eu la même sensation avec Yggdrasill. Pire, je n'ai aucun problème à faire jouer avec elles... Bref, même si ces règles ne sont pas ma tasse de thé, elles tournent et sont efficaces. Peut-être un poil "vieillottes" à l'heure où la mode semble se lancer sur des choses plus indies mais je ne suis pas non plus un fervent adepte des systèmes exotiques (comment dire tout et son contraire :mrgreen: ).


C'est un peu contradictoire ce que tu dis là... :lol: Pour les systèmes, on fait dans l'efficace hors mode. Ni simulationnistes, ni "indies" comme tu dis (je suppose que tu fais allusion au narrativisme ainsi qu'aux systèmes alternatifs du genre usage d'autre chose que des dés, voire sans dé). Je ne trouve pas que suivre systématiquement la soit-disant hype, la mode (qui entre nous commence aussi à dater) soit une bonne chose. Cela convient amha à certains jeux courts mais ne font pas le bonheur de la majorité des joueurs qui demandent toujours du plus classique.
De toutes façons, nous ne faisons que ce que nous aimons faire.
Les américains qui nous ont acheté Yggdrasill à la Gencon US adorent le système. Bref, ne changeons pas une équipe qui gagne.
(Quand je dis adorer, je suis un peu en dessous de ce que j'ai vu là-bas : le jeu n'était pas déballé que les acheteurs se jetaient sur nous en criant "Take my cash !!!" :mrgreen: ) Awesome ! :lol:

Enfin j'ai trouvé le scénar un peu maigrelet comparé à ceux d'Yggdrasill ou de Qin. C'est le scénar d'introduction de la campagne, il permet de tester les règles, de s'imprégner de l'univers et de poser les bases, mais il est court et j'ai peur que les PJ (dont les joueurs ne connaîtront absolument pas le monde et ses protagonistes) y soient un poils passifs, surtout durant le Conseil. Après, qu'il soit le scénar d'intro d'une campagne est un choix à faire. Certains préfèrent cette solution, d'autres s'orienteraient vers un scénar bateau jouable en one-shot. Pour ma part, je préfère avoir un scénar d'intro. Je suppose que sa légèreté comparé à celui d'Yggdrasill vient du fait de la présence d'un scénar dans le livret de l'écran.


Je peux expliquer ce choix. Dans le LDB, il nous semblait justement nécessaire de présenter en action les protagonistes de l'histoire et leurs réactions qui expliquent beaucoup de choses. Le scénario de l'écran était rédigé mais pas testé. Nous avons préféré "illustrer" le background en plaçant les acteurs en scène et mettre le scénario pouvant servir dans la campagne, une fois testé dans l'écran. Nous avions également mis le début de la campagne dans Yggdrasill.
Nous avons montré Keltia VF à nos fans américains (il figure en pub à la fin d'Yggdrasill avec le prochain supplément the Nine Worlds) ainsi que son écran, et il a soulevé un réel enthousiasme. Les Dark ages sont dans l'air du temps on dirait... :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Neko
 
Messages: 1919
Inscription: Mar Nov 01, 2005 5:33 pm

Re: Keltia

Messagepar Cléanthe » Lun Mar 04, 2013 6:51 pm

Voici mes remarques concernant la lecture de Keltia, je pense envoyer ça au Grog pour donner un peu de visibilité au jeu qui le mérite. C'est un poil long, mais je ne sais pas faire court, je regrette.

Remarques préliminaires
Keltia plonge les joueurs et le meneur dans la Bretagne post-romaine, alors même que les invasions anglo-saxonnes commencent. Si le groupe des joueurs suit la logique du scénario de l’écran et de celui du livre de base, il est censé être formé de personnages nobles ou proches de la noblesse qui vont se mettre au service du futur haut-roi, Arthur. La campagne qui se profile va probablement permettre aux joueurs de se confronter à des problèmes diplomatiques et politiques, militaires et sans doute également surnaturels, ça semble tout bon.

Sur la forme
Le livre de base est un bel ouvrage, la présentation est impeccable, tout comme les illustrations qui ont une unité de ton avec le texte qu’elles illustrent. Un encart couleur de 16 pages met en scène les personnages que les joueurs pourront choisir d’incarner pour la campagne, c’est très réussi. A la lecture, on peut cependant relever un certain nombre de coquilles, pas rédhibitoires, mais toujours gênantes lorsqu’un produit est réussi esthétiquement. C’est dommage, car un peu de relecture aurait permis de les évacuer.

Sur le fond
L’introduction permet aux auteurs d’expliquer et de justifier les choix qui les ont conduits à construire l’ambiance particulière de ce jeu, ils s’appuient sur des travaux scientifiques et ça permet au lecteur d’envisager l’Arthur de Keltia pour le distinguer de celui de Pendragon. Je regrette juste le manque d’objectivité sur les chrétiens. On peut rappeler que sans leur travail, on ne saurait rien de plus des celtes que ce que les témoins romains comme César ont pu en dire, car ce sont eux qui ont fait tout le travail de compilation sur les récits oraux de la Bretagne et de l’Irlande.
On entame ensuite le gros de l’ouvrage sur Inys Pridein (l’île des Forts), beaucoup de termes vont vous sembler étranger à la lecture et c’est normal si vous ne parlez pas le britonnique couramment ! Ceci dit, l’ensemble est très clair et très bien fait, puisque à la fin de cette partie sur le contexte géo-politique, -graphique et culturel, on a appris des choses d’une part et on voit bien comment exploiter ce monde savoureux où culture romaine, celtique et saxonne vont s’entrechoquer. C’est selon moi le gros point fort de ce jeu de rôle. Un petit regret : la partie sur la religion me semble un peu rapidement expédiée (surtout la description des dieux des Kymri), je reste également un peu sur ma faim concernant le pélagianisme, ceci dit dans les deux cas, de bons ouvrages de référence ou même Wikipédia permettent de préciser ces points laissés en suspens.
Viennent ensuite les règles du jeu, ce n’est pas mon point fort en général. Ancien joueur de Vampire, elles me semblent proches sans le côté brouette de dés qu’avait ce jeu. On type rapidement son personnage, les règles ne sont pas complexes et s’effacent devant le récit. La magie manque peut-être un peu d’originalité, elle propose des sorts à niveaux comme à donjon, elle est d’ailleurs 100% compatible avec le jeu med-fan du 7ème Cercle, Fantasy Craft. Ceci dit, elle ne m’a pas choqué et contrairement à Donjon, je ne crois pas non plus que ce soit à partir d’elle qu’on puisse expliquer le rôle du druide dans la société kymri. Du coup, pas sûr que j’insiste sur elle dans mes parties, même si je ne tiens pas à en priver mes joueurs.
La dernière partie de l’ouvrage est intitulée « Secrets » et en comporte finalement peu : quelques monstres, des règles pour les figurants, d’autres pour gérer la progression des pjs et pour finir le scénario d’introduction de la campagne. Comme d’autres avant moi, je pense que le scénario de l’écran est le VRAI scénario d’introduction, hypothèse d’ailleurs fortement envisagée par Neko dans le livret. Ceci dit, j’aime bien ce scénario, on y trouve la description de Caer Lundein, autrement dit Londres et des protagonistes autour du Haut-Roi, il faudra sans doute étoffer en intégrant l’équipe de joueurs à la parentèle d’un de ces grands nobles, sans doute les Kymri car ils sont favorables à Emrys Wledig. De cette manière, les joueurs ne seront pas seulement spectateurs de ce Conseil.

Synthèse
Le livre est beau et agréable à lire, il peut cependant obliger le lecteur à chercher des informations pour comprendre ce qu’il lit, typiquement j’ai dégotté une carte des tribus celtes en Bretagne pour commencer à bien envisager les enjeux des relations posées dans le livre. J’aime bien chercher, ce n’est donc pas une critique, mais d’autres se tourneront vers des jeux où le travail de « digestion » est déjà mené.
Amateur de Pendragon, surtout de la première et de la seconde période pré-arthurienne et ensuite en guerre contre les Saxons, je suis très satisfait du traitement plus historique fait par Keltia à la civilisation celte qui m’a toujours intrigué. La période est propice à la construction de superbes ambiances (Rome n’en finit pas de chuter, les celtes ont le champ libre pour renouer avec leurs racines, mais les saxons guettent en embuscade).
Cependant, je ne conseille pas le jeu à un meneur peu expérimenté, ni à des joueurs qui ne souhaitent pas s’investir. En effet, il faut des connaissances pour donner vie à l’ensemble, et de la motivation pour incarner des celtes et non pas des clones d’un monde med-fan traditionnel. Au chapitre des petits regrets, mais c’est sans doute la campagne à suivre qui veut ça et ça ne me choque pas, je suis un peu déçu que le jeu ne semble pas fait pour incarner un breton romanisé ou un membre du clergé chrétien.
Pour ma part, je suis conquis et j’attends la suite de la campagne avec grand intérêt.

Pour les pressés
Les moins : il faut des connaissances pour gérer ce que distille l’ouvrage, difficile de jouer avec ce seul ouvrage, Keltia est un jeu qui prendra sa saveur en gamme étendue, la magie un peu trop heroic fantasy à mon goût et pas assez féerique, le scénario proposé est très bien mais seulement comme second scénario, du coup l’écran est indispensable.
Les plus : un très bel ouvrage avec une réelle unité entre le texte et les illustrations, personnage facile à construire et à typer, le contexte est très crédible et fort bien pensé pour être jouable, un gros travail d’érudition pas prétentieux mais très bien intégrée au jeu que je salue, pouvoir jouer un celte se battant contre un saxon dans une villa romaine à demi-ruinée me fait triper par Gwyddion !
Cléanthe
 
Messages: 19
Inscription: Dim Fév 24, 2013 4:42 pm

Re: Keltia

Messagepar Neko » Mer Mar 13, 2013 3:02 pm

Cléanthe a écrit:Les moins : il faut des connaissances pour gérer ce que distille l’ouvrage, difficile de jouer avec ce seul ouvrage, Keltia est un jeu qui prendra sa saveur en gamme étendue, la magie un peu trop heroic fantasy à mon goût et pas assez féerique, le scénario proposé est très bien mais seulement comme second scénario, du coup l’écran est indispensable.


C'est une gamme fermée. Cinq suppléments maximum. Donc les informations seront disponibles au fur et à mesure, en suivant le déroulement de la campagne autour d'u roi Arthwr. Comme dans Yggdrasill. Les êtres féériques c'est dans Avalon. Il y a chaque fois dans les suppléments les informations nécessaires pour jouer la partie de campagne et le scénario one-shot qui l'accompagne.
Je ne peux pas éditer un bouquin de 800 pages d'un seul coup... Donc, on fait 5 suppléments à chaque jeu.

Voici les cinq suppléments :

* Avalon (avec Kêr Is donc une échappée en terre armoricaine) qui traite justement des peuples féériques, de l'Autre monde, etc. Sortie fin du mois (mars 2013)
* Yr Hen Ogledd (le Vieux Nord) Pictes, cour du roi Llud, aventures dans les Orkneys juin 2013
* Mount Baddon (cela se passe de commentaires, non ? ) décembre 2013
* L'Île d'Émeraude (Eiriu) 2014
* Camlaan 2014
Image
Avatar de l’utilisateur
Neko
 
Messages: 1919
Inscription: Mar Nov 01, 2005 5:33 pm

Re: Keltia

Messagepar Lord » Mer Mar 13, 2013 3:22 pm

/me se prend à rever devant un pavé de 800 pages made in 7ème Cercle....

Miam!
Lord
 
Messages: 151
Inscription: Dim Fév 14, 2010 5:40 pm

Re: Keltia

Messagepar Ash_Scm » Mer Mar 13, 2013 3:39 pm

En voila des bonnes nouvelles !

On vous derange pas plus longtemps hein, retournez travailler, il fait froid dehors... vaut mieux rester au chaud !
:)
Dans la vie, y a ceux qui ont un flingue, et ceux qui creusent... toi tu creuses.
Avatar de l’utilisateur
Ash_Scm
 
Messages: 38
Inscription: Mar Juin 19, 2012 6:16 pm
Localisation: Bordeaux

Re: Keltia

Messagepar Scoub' » Mer Mar 13, 2013 11:52 pm

Lord a écrit:/me se prend à rever devant un pavé de 800 pages made in 7ème Cercle....


Curieusement, pas moi.
Je relis déjà Keltia pour la 5e fois et j'assimile encore. 800 pages me tueraient. Mais le planning de Neko me fait saliver.
Avatar de l’utilisateur
Scoub'
 
Messages: 85
Inscription: Mar Déc 29, 2009 7:47 pm

Re: Keltia

Messagepar darius » Jeu Mar 14, 2013 2:22 am

Je suis d'accord, chaque ligne du livre de base semble importante( idem pour Ygdrasill).
Continuez, j'en veux encore.... :D
Image
Avatar de l’utilisateur
darius
 
Messages: 35
Inscription: Ven Juin 15, 2012 9:36 pm
Localisation: Quimper

Re: Keltia

Messagepar Cléanthe » Jeu Mar 14, 2013 11:59 pm

Neko a écrit:
Cléanthe a écrit:Les moins : il faut des connaissances pour gérer ce que distille l’ouvrage, difficile de jouer avec ce seul ouvrage, Keltia est un jeu qui prendra sa saveur en gamme étendue, la magie un peu trop heroic fantasy à mon goût et pas assez féerique, le scénario proposé est très bien mais seulement comme second scénario, du coup l’écran est indispensable.


C'est une gamme fermée. Cinq suppléments maximum. Donc les informations seront disponibles au fur et à mesure, en suivant le déroulement de la campagne autour d'u roi Arthwr. Comme dans Yggdrasill. Les êtres féériques c'est dans Avalon. Il y a chaque fois dans les suppléments les informations nécessaires pour jouer la partie de campagne et le scénario one-shot qui l'accompagne.
Je ne peux pas éditer un bouquin de 800 pages d'un seul coup... Donc, on fait 5 suppléments à chaque jeu.



Pas de souci, je comprends bien le projet gamme fermé et j'ai acheté ce que vous avez sorti sur Keltia pour l'instant en connaissance de cause, j'indiquais juste que pour un nouveau joueur souhaitant scénariser en s'appuyant seulement sur le livre des règles que c'était un peu juste, contrairement à un med-fan classique où on peut repomper sans grosse difficulté à droite à gauche.
Cléanthe
 
Messages: 19
Inscription: Dim Fév 24, 2013 4:42 pm

Re: Keltia

Messagepar Neko » Ven Mar 15, 2013 1:40 pm

On a mis pas mal de synopsis à droite à gauche.. entre les rumeurs, les accroches...Il y a de quoi faire. C'est vrai que c'est dense et qu'il faut bien lire le texte. J'ai mis des accroches de scénars indépendants de la campagne partout.. J'écris dense, c'est vrai. Je n'aime pas faire du délayage (je ne sais pas), du coup, si cela semble trop dense, c'est qu'il y a beaucoup d'infos.
On peut repomper pas mal de légendes et envoyer les personnages chasser des bestioles hargneuses, faire de la diplomatie entre nobliaux dans leur provinces où tout a été décrit.
La religion est entièrement décrite. Le christianisme étant très absent des campagnes (il y a peu de villes) et hérétique, il n'est pas le centre du jeu. Nous l'avons mis parce que même largement minoritaire (à cause du départ des romains) comme le mithraïsme, il y a quelques prêtres ça et là. Je ne vais pas faire un pavé sur le christianisme (il y a quand même de bonnes indications et un PJ/PNJ) qui est un aspect mineur. Vous connaissez tous les bases du christianisme, non ? :D
A l'époque, il n'y a pas de monastères (Glastonbury c'est 702/710), de réel pouvoir chrétien en Ynis Prydein. Il faudra attendre le début du 8e siècle et la conversion des Anglo-saxons.
Bien sûr les écrits, les hagiographies prétendent le contraire, mais les archéologues sont formels.
Image
Avatar de l’utilisateur
Neko
 
Messages: 1919
Inscription: Mar Nov 01, 2005 5:33 pm

Re: Keltia

Messagepar GWALCHMAI » Sam Mar 16, 2013 11:40 pm

Si comme tu le dis, le christianisme était extrêmement minoritaire chez les Celtes de Grande Bretagne, comment expliquer que la masse des migrants Bretons de la grande à la petite Bretagne étaient Quasiment tous chrétiens ?
Cas classique d'un clan migrant > Un tiern ( chef de clan ) + sa suite de guerriers + son ou ses prêtres chrétiens + les "civiles" .
Comment expliquer que l'Irlande a été christianisé par un prêtre d'origine Britonnique ?
GWALCHMAI
 
Messages: 16
Inscription: Lun Oct 24, 2011 9:10 pm

Re: Keltia

Messagepar Neko » Dim Mar 17, 2013 3:08 pm

GWALCHMAI a écrit:Si comme tu le dis, le christianisme était extrêmement minoritaire chez les Celtes de Grande Bretagne, comment expliquer que la masse des migrants Bretons de la grande à la petite Bretagne étaient Quasiment tous chrétiens ?
Cas classique d'un clan migrant > Un tiern ( chef de clan ) + sa suite de guerriers + son ou ses prêtres chrétiens + les "civiles" .
Comment expliquer que l'Irlande a été christianisé par un prêtre d'origine Britonnique ?


Là c'est un peu un mix de tout....

* La troisième migration, oui. Les autres, non. La troisième, c'est après Keltia. Cela ne nous concerne donc pas. :D De toutes façons, les spécialistes eux-mêmes ne sont pas d'accord à 100% vu que les documents sont très ultérieurs (personne de chrétien au Moyen-Âge).....
De plus avant le VIe siècle, ce sont TOUS des rois légendaires. Aucune base historique solide. (du genre l'arrivée de Macsen Wledig en Bretagne alors que les historiens savent qu'il est arrivé à l'embouchure du Rhin).

* La christianisation est plus ancienne et solide en Gaule qu'en GB. Sauf qu'avec les invasions Wisigoths (hérésie arienne), les Francs païens, les Burgondes qui oscillent entre hérésie arienne et orthodoxie selon les avantages que cela apporte...l'Eglise de Gaule n'est pas aussi puissante. Bien sûr qu'il y a des chrétiens, mais lesquels....

* L'Irlande n'a rien à voir avec ça, du moins pour l'instant. Patricius (St Patrick de la légende) est un britto-ROMAIN donc oui, chrétien. J'ai bien expliqué dans l'historique ce qu'il en est.

*Je n'ai pas dit qu'il n'y avait pas de chrétiens, mais qu'il n'y avait pas de monastères, ni de cathédrales en Grande-Bretagne. Quand au pélégianisme, je ne l'ai pas inventé. Plusieurs fois des évêques de Gaule sont venus sans trop de résultats tenter d'arrêter l'hérésie, sans succès.

Après si tu as envie de coller des monastères chrétiens dans ta partie, à ta table.... Je t'en prie.. :mrgreen: Un MJ est dieu à sa table...
Image
Avatar de l’utilisateur
Neko
 
Messages: 1919
Inscription: Mar Nov 01, 2005 5:33 pm

PrécédenteSuivante

Retourner vers Keltia

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron